Coeur naturiste

Naturisme – Ecologie – Actu des calanques + Divers

Le Phoque moine de Méditerranée Monachus monachus fréquentait le massif des calanques (Marseille) jusque dans les années 40.

Le phoque moine de Méditerranée était autrefois répandu dans toute la Méditerranée et la Mer Noire, ainsi que dans l’Atlantique de Gibraltar à la Mauritanie. Il a disparu des îles Canaries au début du 20° siècle. A la fin du 19° siècle, il occupait encore toutes les côtes françaises et espagnoles. La disparition de la colonie des îles d’Hyères (Var, France) date de 1935. Dans le massif des calanques (Marseille), les derniers phoques ont été tués par les pêcheurs vers 1945. Ils sont représentés sur les parois de la grotte Cosquer. En Espagne, le phoque moine a disparu dans les années 60. En Corse, les derniers individus ont été tués par les pêcheurs à Scandola (entre Calvi et Portu), vers 1975. Sur les côtes turques de la Mer Noire, il a disparu en 1987. C’est à la fin des années 80 qu’il a disparu de Sardaigne et de Tunisie.

Phoques moines harponnés, gravés sur les parois de la grotte Cosquer, près de Marseille, il y a environ 18 000 ans.

Au début des années ’70, les effectifs totaux du Phoque moine étaient estimés entre 500 et 1000 individus. En une vingtaine d’années, ils sont passés à environ 300 Bien que l’espèce soit légalement protégée, son déclin se poursuit presque partout. On ne peut malheureusement plus exclure que le Phoque moine disparaisse dans les premières décennies du 21° siècle. Pourtant, des moyens considérables sont maintenant mis en oeuvre, au niveau international, pour tenter de sauver cette espèce emblématique de la Méditerranée. Rien ne sert de courir, il fallait partir à point …

Les causes de la disparition du phoque moine sont :
– La perte de l’habitat (aménagement du littoral, tourisme). Le territoire habituel d’un Phoque moine est d’environ 40 km².
– Le dérangement par l’homme (surtout en période de reproduction) ; en dehors de ces périodes, le Phoque moine tolère une présence humaine modérée ; il peut même s’avérer assez familier.
– La perte des ressources alimentaires du fait de la surexploitation des stocks par les pêcheurs ; or, c’est un plongeur moyen (guère plus de 30 m de profondeur) et un mauvais pêcheur.
– Quand il n’arrive plus à pêcher, le Phoque moine parasite les filets des pêcheurs, qui alors le tuent. Ces derniers ont toutefois tendance à lui attribuer toutes les déchirures de filets ; en réalité, sur 87 plaintes étudiés à Foça (Turquie), 20 au maximum étaient dus au Phoque moine, les autres aux dauphins, tortues, requins et surtout à l’accrochage contre des roches.

Extrait de l'article trés intéressant sur la disparition, ou en voie d'extinction, des espèces en méditerrannée :
http://latif.oldiblog.com/?page=lastarticle&id=2090921
mercredi 26 février 2003
par Professeur Charles-François Boudouresque , Vincent Gravez

avril 4th, 2010

Posted In: Défense des animaux, Ecologie, Parc National des Calanques

Étiquettes :

10 Comments

  • progmarseilleman dit :

    Message de Denyse, présidente de l'association " un parc national pour les calanques" :Le corb de cet été c'est à morgiou qu'il a été trouvé (et il en est arrivé d'autres car le oeufs suivent le courant Ligure depuis le parc national de Port Cros. – mais aussi 10 mérous protégés ont été tirés au harpon ! ! !Le dernier phoque moine trouvé à Riou en 1950 est naturalisé au musée d'histoire naturelle du palais longchampà bientôtDenyse

  • progmarseilleman dit :

    De la part de Christian G13 : Dans les calanques de Marseille et les îles d'Hyères, depuis des millénaires les colonies de phoques-moines coexistaient avec une grande abondance de poissons, preuve de l'inanité des craintes des pêcheurs qui à partir de la fin du XIXe siècle abattaient à coup de fusil ces supposés parasites. Il est probable que les pêcheurs n'étaient pas les seuls tueurs de phoques-moines, quand on voit que l'an dernier un sinistre beauf de Cabu a été capable de cribler de plombs l'aigle des calanques. L'urgent et indispensable Parc National des Calanques, dont la mise en place se heurte à un mur de bêtise et d'égoïsmes divers, arrivera bien trop tard pour le phoque-moine, mais on peut espérer qu'il permettra le retour du mérou (qui était encore banal dans les années 50), du corb, de la mostelle, de l'utile tortue marine mangeuse de méduses, etc.etc. Il faudra cependant obtenir l'achèvement de la station d'épuration ouverte de façon incomplète en 1987, pour en finir avec ce que le grand Alain Bombard avait baptisé l'"anus de Marseille" : le génial Grand Collecteur qui déverse au coeur des calanques les eaux usées d'un million d'habitants et de plusieurs zones industrielles. Rappelons que l'énorme pollution qui a sévi dans les calanques depuis les années cinquante jusqu'à 1987, fut l'une des causes majeures de la régression du naturisme, qui y était présent partout depuis 1929.

  • anonymous dit :

    Anonymous writes:Je cherchais des renseignements sur les phoques dans la régions des calanques et, à ma grande surprise, j'apprend qu'ils ont disparu depuis plusieurs 10aines d'années … Savez-vous si un programme de réintégration est en cours ? En effet, nous sommes allés dans les calanques en bateau ce matin avec mon frère et nous sommes persuadés d'avoir vu un phoque entre La Ciotat et Cassis … J'ai beau y réfléchir, nous sommes quasi sur que ce n'était pas un dauphin, les nageoires/pattes étaient beaucoup trop arrondies … Si vous avez une idée de ce que cela pourrait être, pourriez-vous me l'indiquer car cela nous intrigue … Merci d'avance !

  • progmarseilleman dit :

    Aucun programme de réintégration des phoques moines est en cours dans le cadre du parc national des calanques. Je pense que cette réintégration serait vouée à l'échec, vu la sur-fréquentation du site sur la terre et en mer. Sans compter le problème que causerait le réchauffement climatique à cette espéce.Ca me semble grandement improbable que ce que vous ayez vu soit un phoque.Si ce n'est pas un dauphin, ça doit être un rorqual commun ou un rorqual à museau.Le rorqual à museau est rarement signalé en Méditerranée mais à fait l'objet de plusieurs observations entre les îles et les calanques.Les cétacés les plus abondantes dans les calanques sont : Rorqual commun, Grand dauphin, Dauphin bleu et blanc.Le dauphin commun est encore plus rare que le rorqual à museau.Ces informations proviennent de l'avant projet de Charte des calanques consultables sur le site du GIP.

  • anonymous dit :

    Anonymous writes:Merci beaucoup pour ces informations !

  • anonymous dit :

    Anonymous writes:De toute façon il faut bien se dire que ce qui progresse le plus vite, c'est la "connerie" humaine (tant pis pour le mot, c'est plus fort que moi)tant qu'il y aura quelque chose à racler au fond de la mer on continuera avec allégresseLes phoques tués à coup de fusil, les mérous harponnés alors qu'il y a un moratoire, plus de morue à terre neuveLes baleines harponnées pour des "raisons scientifiques" et bientot les thons rouges !!!J'arrête là ça fait monter ma tension !Le vieux Scaph'

  • progmarseilleman dit :

    C'est malheureusement vraie, la connerie humaine n'a ni frontière, ni âge 🙁 :clown: Je pense que c'est la maladie héréditaire qui se transmet le mieux depuis l'antiquité :doh:

  • lecerf dit :

    Enfants, quelques phoques ont été observés entre porto et calvie dans les années 88 (les dauphins ne bronze pas sur les rochers). il m’a été donnée d’observer une tortue marine a 5 miles des cotes Corse au large de scandola.
    Bref il mérite d’avoir plus d’observateurs, et plus de rigueure quand a la détection des espéces. et donc les réintroductions devrait être possible.

  • Stef dit :

    Bonjour, ce matin vers 6h30 j’ai aperçu 3 têtes au bord de la digue du port de la Ciotat qui plongeait et remontait, Puis ils ont pris une série de petites vagues en sens inversés et continué à longer la digue. Je ne peux pas affirmer ce que c’était mais au premier coup d’oeil j’ai pensé à des phoques, j’en ai vu qui a essayé de se hisser sur un rocher de la digue sans succès. J »essairais de surveiller s’ils sont encore là dans les prochains jours

  • Lemoine dit :

    Bonjour
    Nous nous occupons avec une petite association varoise du phoque moine de Méditerranée si le sujet vous intéresse vous pouvez rendre visite à notre page FB « phoques de méditerranée » ou par courriel colette.daste at wanadoo.fr
    Si vous observez un phoque sur nos c^tes ce qui est très peu probable le mieux est d’essayer d’en prendre une photo avec votre mobile eventuellement et de le signaler à http://www.obsenmer.org/ notammetn en vous servant de leur application gratuite pour mobile
    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

css.php