Coeur naturiste

Naturisme – Ecologie – Actu des calanques + Divers

1939

Le Manoir Jan à Fontenay-Saint-Père fonctionnera durant les premières années de la seconde guerre mondiale mais il sera requis par les Allemands, dès 1943. C’est en décembre 1939 que Kienné de Mongeot édite son dernier « Vivre d’Abord » sous la forme d’un petit document de quatre pages format A4. L’avenir du mouvement naturiste est incertain, en attendant les collaborateurs de « Vivre » et de nombreux adhérents sont mobilisés sur le front. On essaie de contribuer à rendre le moral aux troupes, pour ceux qui reçoivent la revue ou pour les familles en disant que le Centre de Vivre

« était plein pendant les vacances et ne désemplit guère après la déclaration de la guerre ; de nombreuses femmes d’adhérents mobilisés ayant décidés de s’y réfugier. En effet, le Manoir Jan ne craint pas les bombardements et sa proximité de Paris permet de ne pas abandonner complètement les affaires qu’on peut y avoir. Le dimanche, les adhérents non mobilisés, ou mobilisés dans la région, y viennent comme par le passé. Nous espérons donc que dès que les beaux jours notre activité gymnique reprendra régulièrement sans avoir cessé complètement. »

novembre 7th, 2018

Posted In: Histoire du naturisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

css.php