Coeur naturiste

Naturisme – Ecologie – Actu des calanques + Divers

Publication : COMMODESK MARDI 12 FÉVRIER 2013

« Orbite » va-t-il révolutionner le secteur de l’aluminium ?

http://www.lesaffaires.com/bourse/nouvelles-economiques/orbite-s-associe-au-geant-francais-veolia-pour-traiter-les-boues-rouges/553848

Orbite véolia

Orbite s’associe au géant français Veolia pour traiter les boues rouges

Publié le 04/02/2013 à 06:32, mis à jour le 04/02/2013 à 06:39

Orbite, qui met au point des nouvelles technologies d’extraction et de traitement d’alumine, de terres rares et de boues rouges, fait part d’une autre annonce notable, moins de deux semaines après avoir annoncé qu’elle avait produit une première tonne d’alumine.

Le groupe français de services à l’environnement Veolia s’est allié avec la société montréalaise Orbite Aluminae pour traiter et recycler les boues rouges, un déchet de la production d’aluminium qui avait provoqué une catastrophe environnementale en Hongrie en 2010.

L’accord mondial de collaboration signé entre les deux entreprises prévoit la construction de la première usine de traitement des boues rouges toxiques utilisant le procédé d’Orbite, a indiqué Veolia dans un communiqué.

Un porte-parole du groupe a précisé que le lieu de cette future usine devait être décidé au cours de l’année, les marchés les plus importants étant en Allemagne, aux Etats-Unis, au Canada, en Chine et en Australie.

Selon Veolia, trois milliards de tonnes de boues rouges non traitées sont actuellement stockées dans le monde, avec une production annuelle de ce déchet évaluée à 100 millions de tonnes par an. La façon dont elles sont stockées augmente en outre les risques de déversement accidentel.

Le groupe ne précise pas le montant du marché qu’il espère de cette nouvelle activité.

Le problème des boues rouges s’était matérialisé de façon dramatique le 4 octobre 2010, lorsque 1,1 million de mètres cubes de boue rouge toxique se sont déversés sur un territoire d’une dizaine de kilomètres carrés après la rupture d’un réservoir fissuré de l’usine de bauxite-aluminium d’Ajka, à 160 km à l’ouest de Budapest. Dix personnes avaient trouvé la mort.

La boue toxique, très alcaline, a pollué les eaux des alentours, jusqu’au Danube, l’un des plus grands fleuves européens, provoquant le plus grave accident industriel et écologique de l’histoire du pays.

mai 25th, 2016

Posted In: Ecologie, Politique, Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

css.php