Coeur naturiste

Naturisme – Ecologie – Actu des calanques + Divers

PLAGE NATURISTE DE MPENJATI,
AFRIQUE DU SUD

Issue d'un courrier de la Fédération International du Naturisme

Afrique du sud nat4

Samedi le 10 mai 2014, Amanda et moi-même participions à la première Assemblée Générale de l’Association Naturiste de Kwazulu Natal (KZNNA) et nous étions enchantés de voir comment le groupe établissait des relations entre eux et le nouveau comité directeur (MANCO) ayant de “grandes idées”.

Afrique du sud

Nous nous rendions vite compte qu’ils ne plaisantaient pas. Ils ouvriraient un compte bancaire, arrangeraient des actions de marketing pour de nouveaux membres, ils promouvraient l’établissement de centres de vacances et d’auberges naturistes au KZN, remettraient la demande d’autorisation pour une association sans but lucratif (ASBL) avec le Département du Développement Social et pour une plage ouverte au naturisme, et promouvraient le naturisme dans la province de KZN. Tout était fait endéans 6 à 8 mois.

Toutefois, le seul point créant le plus grand impact, non seulement pour la KZNNA mais aussi pour le naturisme en Afrique du Sud, était la demande pour la plage ouverte au naturisme auprès de la municipalité de la Côte d’Hibiscus (HCM) à la côte sud de KZN. Je ne l’avais pas pris au sérieux, jusqu’au moment où Christo Bothma, le Président de la KZNNA m’avait envoyé un courriel disant “regarde où nous en sommes déjà avec la plage naturiste”. Il avait été invité à un débat public au sujet de la demande pour une zone naturiste sur la plage de Trafalgar. C’était un vendredi et le début devrait avoir lieu le lundi. Je lui avais demandé s’il serait présent et si SANNA pourrait faire quelque chose pour l’aider. Il me disait qu’il était au point de partir pour une tournée de 3 semaines à travers le pays et qu’il ne pourrait nullement prendre congé ce lundi.

Je paniquais et je décidais de téléphoner à Serge qui normalement m’assiste à me calmer en disant quelques mots, mais cette fois-ci il faisait exactement le contraire – il me poussait totalement en m’indiquant que je ferais mieux de faire un plan de façon à être présent au débat. Je faillis faire une crise cardiaque et je contactais de nouveau Serge et je lui disais que pour des raisons professionnelles je ne pourrais pas me présenter à la télévision et à la radio, mes clients ne comprendraient pas. Endéans une heure, et après avoir obtenu l’accord de Christo de la KZNNA, je convainquais Serge de voyager à Durban et de me joindre pour aller aux débats.

Amanda et moi nous sommes allés à Durban le dimanche et nous ramassions Serge à l’aéroport. J’avais un grand tas de papiers que j’avais imprimés avec des informations concernant les plages naturistes d’outre-mer, le nombre de naturistes en Europe, etc.. J’avais espéré me coucher tôt, mais Serge avait d’autres idées. Il voulait être bien préparé pour le débat, donc nous examinions tous les documents et je suggérais que nous devrions nous mettre à la place des fonctionnaires de l’Administration de la Côte d’Hibiscus. Qu’est-ce qu’ils voudraient obtenir? Croissance économique, création d’emplois, des touristes de l’Afrique du Sud et de l’Europe, etc. Au moment où moi je m’endormais, Serge continuait à consulter les documents pour se préparer au débat. Pour une raison quelconque il s’était vraiment “attaché” à un article qui prouvait que les naturistes sont les “plus intelligents” et que nous ne sommes pas fous, comparés à beaucoup d’autres.

Le lendemain, nous quittions Umchlanga et nous étions parmi les premiers à arriver à la tente érigée spécialement pour le débat. John du “Hooting Owl” arrivait et il ne m’aidait pas du tout quand il me disait que les “locaux” avaient une pétition contre la demande et une femme très bruyante commençait à raconter à tout le monde à quel point elle était contre une plage naturiste. Nous étions assis à la première rangée, tout tranquilles et j’étais énormément reconnaissant que Serge était là pour monter sur scène afin de représenter la KZNNA et la SANNA. Un fonctionnaire arrivait et remettait l’ordre du jour, et là alors, tout le monde pouvait voir “Athol Lutge, Président de l’Association Naturiste de l’Afrique du Sud (SANNA) sur le plateau – donc en quelques minutes je me trouvais sur le plateau, en face de cette femme agressive et de ses sympathisants. Serge me demandait quelle serait notre chance d’obtenir l’approbation de notre demande et je lui disais que je pensais que nous aurions une chance de 5%.

Le Directeur du Programme était une personnalité de la télévision et je lui demandais rapidement si je pourrais dire quelques mots puis remettre la parole à Serge, comme étant plus expérimenté avec Sandy Bay comme Président de l’Association Naturiste de Western Cape (WCNA). Il disait “cool”. J’essayais de me calmer

Le débat commençait et sans aller trop dans les détails, je peux vous assurer que tout marchait beaucoup mieux que n’importe qui de nous avait rêvé. Je parlais de la FNI et du naturisme et au sujet du potentiel pour l’augmentation du tourisme, la croissance économique, la création d’emplois, etc., Serge à lui ajoutait sa part et fut chahuté quand il mentionnait qu’il avait une preuve que les naturistes sont intelligents. Mais, il avait de la chance et nous étions très fiers de Serge, parce qu’il fut interviewé par SABC, Howzit TV, beaucoup de stations de radios et de journaux.

Afrique du sud nat

Par après nous étions invités au “thé” avec le Député Maire et les Conseillers dans un des bureaux municipaux. Je peux vous assurer, Amanda encaissait des points en charmant le Député Maire, mais Serge et moi-même nous n’étions pas loin derrière quand il s’agissait de nouer des relations avec les conseillers et les directeurs municipaux. Serge faisait encore une autre interview avec la télévision, puis nous l’amenions à l’aéroport. À ce moment Serge me demandait quelle chance nous avions maintenant et je lui disais qu’elle serait de 50%. Franchement, je sentais que nous avions fait de notre mieux et que c’était maintenant dans les mains des conseillers.

Christo faisait quelques interviews et puis il devait partir pour la tournée, ainsi Serge s’occupait de la plupart des médias – moi-même j’étais interviewé environ 4 fois à la radio, en plus environ 12 journaux m’avaient interviewé. Serge était interviewé pratiquement chaque jour – parfois même trois fois en une journée.

Quelques semaines plus tard j’étais contacté par Simon de la Côte d’Hibiscus pour apprendre si nous serons présents à l‘assemblée du Conseil à Port Shepstone, comme nous serions bienvenus à participer. C’était le vendredi et l’assemblée du conseil était le mardi. Christo était en route, Serge ne pouvait voyager de Cape Town, donc Amanda et moi nous partions en voiture pour Port Shepstone ce mardi matin.

Afrique du sud nat2

À l’arrivée je remarquais un panneau mural avec des photos des conseillers, donc je planifiais d’en recevoir une copie. Je constatais très vite qu’il y avait 56 conseillers dont 41 étaient des membres de l’ANC, seulement 11 de DA, 2 d’Inkatha, etc. Amanda et moi nous réussissons à obtenir une copie de l’ordre du jour bien gros et nous nous installions à l’arrière sur la “rangée des cacahouettes”. La réunion commençait et l’ordre du jour fut changé, j’étais alors le second orateur à m’adresser à l’assemblée. Je ne savais pas si j’étais heureux ou triste parce que je n’étais pas préparé, la première présentation était faite basée sur PowerPoint et moi je n’avais rien d’autre qu’une jolie blonde à côté de moi et un vif esprit.
Nous faisions de notre mieux en maintenant un bon sens d’humour et nous exécutions notre présentation face non seulement aux conseillers, mais aussi à une foule de médias. Les conseillers me bombardaient de questions auxquelles je répondais le mieux possible et avec beaucoup d’humour. Le conférencier, le conseiller Nair, terminait le sujet en disant que, si ceci était approuvé, il aurait de grands problèmes avec sa femme. Néanmoins il admettait que la Côte d’Hibiscus n’avait jamais vu autant de publicité, ce qui était fantastique.

Je continuais à dire aux médias que nous avions une chance de 50%, mais au fond de mon cœur je sentais que c’était dans les mains des politiciens – dans ce cas les 41 Conseillers de l’ANC. Les Conseillers du DA ne semblaient pas la supporter, à ma grande surprise. Je perdais l’espoir. Les médias continuaient à téléphoner pour des interviews et environ deux semaines plus tard j’étais interviewé par un journal de KZN et la personne qui m’interviewait me demandait si j’avais entendu que l’ANC avait décidé d’approuver la demande pour la plage naturiste? Je répondais que je n’avais pas entendu cela et que je pensais toujours qu’on avait une chance de 50%. Le lendemain je recevais un appel similaire d’un autre journal. Je devais me demander “Où il y a de la fumée – il y a du feu” peut-être? Peut-être elle sera approuvée. Quand Simon me téléphonait pour me demander si je pourrais participer à la prochaine réunion, je parlais à Serge et nous établions un plan qu’il participera ensemble avec Amanda et moi (merci à WCNA).

Cette fois-ci, le sujet de la plage naturiste était presque à la fin de l’ordre du jour, donc il fallait attendre longtemps. Les médias étaient présents en masse et l’unique caméraman, favorable au naturisme, enregistrait le vote sur vidéo. À notre grande surprise et joie, les conseillers de l’ANC votait pour la demande et les autres parties de l’opposition votaient contre ou s’abstenaient du vote.

Une fois la réunion clôturée, une conférence de presse eut lieu à laquelle Serge participait, qui par après était interviewé par beaucoup de médias et depuis, jusqu’à présent, cela ne s’est pas arrêté. Nous étions tous au courant de l’article sur la Carte Blanche concernant le naturisme en Afrique du Sud, mettant en vedette Serge, Hugh, Angie, John, Rod, Aimee et Simon de la Côte d’Hibiscus, qui d’ailleurs arrivait à l’interview pour la Carte Blanche avec l’autocollant de la KZNNA sur sa voiture.

Depuis que la demande avait été approuvée, Serge, Amanda et moi nous nous étions réunis avec Anton, Simon et Sibusiso de l’HCM pour discuter la “Liste à faire” y inclus les installations sanitaires, filets anti-requins, sauveteurs, signalisation, poubelles, etc.. Les coordonnées exactes GPS étaient convenues, les règlements incluront le Code de Conduite de la KZNNA et on nous avait demandé de faire seulement notre lancement officiel en mars ou avril 2015.

Afrique du sud nat3

Je voudrais remercier Christo et le MANCO de la KZNNA de tout ce qu’ils ont fait dans une si courte période et avec un nombre de membres si limité; je voudrais remercier aussi Serge et la MANCO de la WCNA de leur travail acharné, leur support et financement et de nous avoir “prêté” Serge comme Vice-président et porte-parole de la SANNA– nous aurions été nulle-part sans Serge. Merci aussi au Sun Eden, à la Municipalité de la Côte d’Hibiscus et aux médias pour tous leurs soutiens et les publicités et merci à Amanda d’avoir conduit la voiture lors de tous les voyages quand je ne pouvais plus garder les yeux ouverts et d’avoir “écarté” cette “femme” qui se plaignait des parties molles à la plage et qui désignait les naturistes comme étant bizarres et anormaux. Merci surtout aux membres de la SANNA et de la FNI pour leur support et le travail d’équipe.

Le Naturisme en Afrique du Sud prend son envol.

Athol Lofty Lutge
Président de la SANNA

décembre 12th, 2014

Posted In: Naturisme

3 Comments

  • Bonjour

    D’après ce que j’ai trouvé sur internet, il semble que le naturisme est de plus en plus possible en Afrique du Sud.
    Nous aimerions visiter le pays d’abord puis se reposer dans nun camp naturiste, si possible au bord de la mer.
    Avez-vous des adresses précises avec e-mail où nous pourrions mon épouse et moi se loger et cuisiner durant 15 à 20 jours?

    Merci d’avance

  • Bonjour
    Nous aimerions voyager en Afrique du Sud
    Puis s’arrêter 15 à 20 jours dans un camp naturiste, si possible au bord de la mer
    Avez-vous des adresses e-mail pour avoir des renseignements pour se loger avec possibilité de cuisiner?
    Merci d’avance
    Jeanine et Ernest Bersier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

css.php