Coeur naturiste

Naturisme – Ecologie – Actu des calanques + Divers

Le nudisme était pratiqué au Maghreb. Dés les premiers soulèvements de la population en 1954, ces quelques terrains ont progressivement disparu. A l’indépendance, en 1962, il y en avait plus. Le dernier fut celui tenu par Rozée (avocat et ancien consul), directeur du Club Gymnique Algérien.

Voici une courte description d’un autre terrain gymnique algérien issu de la Vie au Soleil numéro 12 de janvier-février 1951, agrémenté de quelques photos.

Centre naturiste algérien :

Ce centre vient d’ouvrir grâce au dynamisme de son Président, M. Forestier. Le climat idéal de l’Algérie permet les réalisations gymniques toute l’année. Les facultés d’accès en Afrique du Nord laissent penser que le Centre Algérien, situé dans un cadre ravissant, attirera pendant les vacances de nombreux naturistes métropolitains. Des voyages seront organisés dans le sud algérien pour la plus grande joie des randonneurs, campeurs, paysagistes et amateurs photographes. C’est une section du club du soleil.
Le club est situé au camp de Dellys (108 km d’Alger), le club propose des baignades le long de la route de Tizzirk. En mai 51, le numéro 15 de la Vie au Soleil signale que le centre s’agrandit.
Il est à flanc de coteau dominant la mer avec la plage à 100m. Eau de source à grand débit. Terrains de jeux et sports, emplacement pour le camping.
Une auberge naturiste reçoit les adeptes. La propriété comprend des stades de gymnité intégrale et de semi-gymnité. Les membres de la métropole et de l’étranger pourront séjourner en payant une cotisation annuelle de 500fr. Ce centre fait appel à tous les naturistes, campeurs, randonneurs, ajistes, de l’Algérie. Différentes excursions sont prévues pour la saison : les parcours s’effectueront en car, à dos de chameaux, à pied, en chemin de fer. Dans ce même numéro, on annonce que l’organisation des fêtes de Pâques ont été un franc succès. A cette occasion, il a été décidé que le nom du centre change, se sera dorénavant « Centre hélio-marin de Dellys » et de créer une nouvelle section, affiliée au Club du Soleil, sous le titre « Camping Club Algérien ». Signalons que cette section Algérienne a trouvé auprès de la municipalité de Dellys, du syndicat d’initiative et des notables de la ville, un accueil extrêmement favorable. Des emplacements seront cédés au groupe dans une forêt de six-cent hectares. Une compagnie de transport vient de consentir une réduction sur les prix des billets, contre présentation de la carte du club.

Notes du propriétaire du blog : Pour éviter toutes représailles issues de groupes radicaux, je préfère ne pas divulguer l’adresse de la permanence qui se trouvait à Alger.

1930 Vivre d'abord - 15 mai - Alger

1930 Vivre d’abord – 15 mai – Alger

Figaro Scan10088

Der Figaro – 1930

Vivre - les amis de vivre à Alger 1930

Vivre d’Abord – les amis de vivre à Alger 1930

aScan11065

Algérie - Vivre d'abord - 1957 N°52

Scan10793

Scan10794

Scan10796

Algérie – Vivre d’abord – 1957 N°52

On n’y faisait également de la randonnée nu.

Freikörperkultur und Lebensreform - années 30-32 Rando Alger 2

Je n’ose faire un parallèle avec ce que vit la société algérienne actuellement. Une société soumise à un dogme religieux qui propose de moins en moins des choix alternatifs. La société a changé, c’est pas évident que ce soit un avantage, ni pour eux, ni pour nous. Ce qui est certain, c’est que le nudisme n’existe plus chez eux (déjà que certains groupuscules avides d’autorités interdisent le simple maillot et la mini-jupe). Et si on considère que le naturisme est un signe de bonne santé du pays, en tout cas de sa liberté, celle-ci n’est pas bonne.

Que peut-on penser d’une société qui bannit le corps avec lequel nous sommes venus au monde ? D’une société qui condamne l’autre parce qu’il n’est pas, ou ne pense pas comme nous ? Il serait si facile de vivre tous ensemble avec nos différences en se respectant les uns les autres. Avec l’accroissement démographique, il semble pourtant que ce soit la seule solution pour qu’on puisse vivre en paix.

novembre 17th, 2014

Posted In: Histoire du naturisme, Naturisme, Société

Étiquettes : , , , ,

8 Comments

  • Jean-Marc dit :

    Bonjour, merci pour votre site. Je suis étonné qu’il y ait eu une association naturiste en Algérie. Les choses changent pas toujours dans le bon sens. Dommage. J’ai appris hier que le film d’animation Kirikou était interdit au États-Unis parce-que le héros était nu, (c’est juste un dessin). Comme quoi, même des pays que l’on croyait ouvert peuvent agir bêtement.

    • marseilleman dit :

      Pas une association mais trois. Il y a eu trois associations naturistes en Algérie.
      Celle d’Alger dont il est question ici, une à Dellys et une autre à Oran.

      Je crois que celle d’Alger à fusionner avec celle située à Dellys après la seconde guerre mondiale mais je n’en suis pas certain.

  • Tillie dit :

    Bonjour
    Où lire la suite de l’article du docteur P. Russo? Ou dans quelle publication? Merci

    • marseilleman dit :

      Je vous ai mis la suite de la publication du docteur Russo dans l’article. Il se peut que certains passages apparaissent aujourd’hui polémiques ou passéistes, il faut les placer dans le contexte social de l’époque.

      Bonne lecture et merci de l’intérêt que vous portez à ce blog.

  • Christophe dit :

    « Il se peut que certains passages apparaissent aujourd’hui polémiques ou passéistes » Au contraire, les observations du docteur Russo me semblent n’avoir pas vieillies.

  • Christian dit :

    Le texte du Dr Russo relève davantage de la bienveillance hautaine que du vrai racisme, mais il présente un défaut énorme : une conception fixiste de la société. L’idée ne lui est même pas venue que ces populations colonisées auraient pu, grâce à une instruction éclairée par l’esprit des Lumières, sortir des ornières d’une société rurale oppressante, prisonnière de tabous et préjugés.
    Il n’y avait pas à l’époque de vague planétaire de l’islamisme radical bannissant l’ouverture d’esprit par l’éducation, y compris celle des filles. Tout était possible. Or seule une frange d’Arabo-Berbères était admise à un cursus scolaire complet, l’analphabétisme et l’illettrisme sévissaient dans la masse de la population du Maghreb.

  • legry dit :

    le naturisme en algérie ferait taire les islamistes religieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

css.php