Coeur naturiste

Naturisme – Ecologie – Actu des calanques + Divers

http://www.lamarseillaise.fr/societe-quartiers/fille-de-sormiou-une-vie-cote-cabanon-25175.html

Dans un ouvrage pétri de souvenirs et d’anecdotes, Denyse Ricard-Maubon nous dévoile l’histoire jamais narrée de cette calanque paradisiaque aux confins de Marseille.


http://www.filledesormiou.fr/

Un paysage exceptionnel façonné par le temps, la mer, le sel et le vent, une histoire humaine tricotée depuis les premières tribus celto-ligures jusqu’aux dernières générations de ce village maritime aux 128 « cabanons » de famille.

La calanque de Sormiou nous est désormais racontée dans un bel ouvrage par Denyse Ricard-Maubon, et qu’Albert Falco, plongeur et capitaine de la Calypso a bien voulu préfacer, en saluant au détour le combat de cette ardente militante qui préside le collectif « Un parc national pour les calanques ».
« Nous sommes un peuple de l’eau », proclame l’auteure qui a laissé courir sa plume comme des vagues de souvenirs sur plus de 350 pages sur sa « cabane au Canada », version Méditerranée. « De nuit nous entendons le vent secouer les pins alors que son souffle entre jusqu’à nos lits et que les aussières des voiliers commencent à cliqueter ; le ressac des vagues nous prévient que le vent d’Est forcit. » Et en fermant les yeux, on se laisse bercer par « l’âme de Sormiou ».

On y apprend tout du statut précaire des cabanoniers qui ne sont ici que des locataires sans baux d’une même famille, celle des sept arrières petits-enfants de la poétesse Marie de Sormiou (1865-1956), comtesse de Ferry, organisés depuis 1963 en SCI et qui ont vendu à l’Etat toutes les collines se réservant quelques hectares pour conserver « ce patrimoine historique et culturel de la tradition provençale que sont ces petits abris de pêcheurs ».


« Les cabanoniers, c’est une caste »

« Sormiou, c’est notre vie depuis quatre générations. Les cabanoniers, c’est une caste. Nous avons conscience de la beauté du paysage dans lequel il nous a été offert de naître », reconnaît Denyse qui se souvient que ça n’a pas toujours été le cas : « Enfant à l’école, je n’osais dire qu’on partait à Sormiou pour les vacances, on passait pour des pauvres. Tous les dimanches, nous partions à pieds avec les sacs à dos remplis pour le ravitaillement. On démontait la commode en pièces pour la transporter. Encore aujourd’hui, nous voulons rester sans eau ni électricité, c’est cela qu’il faut conserver. La route a été construite en 1955, la même année d’ailleurs que celle du Cap Nord ! », signale cette fine connaisseuse de la Laponie.

Son récit, qui a le précieux mérite aussi de recueillir la parole des anciens, n’est en rien nostalgique. « C’est un livre témoignage pour transmettre ce patrimoine aux enfants. Sormiou, c’est plein de minots qui ont bien plus conscience que les adultes de la sauvegarde de la biodiversité. Quand ils pêchent des poissons, je les vois les remettre à l’eau. Albert Falco dit qu’une réserve de poissons, c’est une caisse d’épargne et la naissance des poissons, c’est comme les intérêts versés aux enfants. La protection, elle est indispensable. Le parc national des calanques, il le faut pour gérer l’afflux de touristes. »

DAVID COQUILLE

« Fille de Sormiou » de Denyse Ricard-Maubon. Collection Patrimoine Planète, 352 pages dont 52 de photos, 25 euros. Diffusé aussi bien chez Jeanne Laffitte qu’au Leclerc Sormiou à la Cayolle.

janvier 22nd, 2012

Posted In: Culture, Parc National des Calanques

Étiquettes :

2 Comments

  • André Jauffred dit :

    Bonjour
    Faisant partie du Club Alpin Français Marseille Provence, et intéressé par les calanques de Sormiou et de Morgiou, les cartes anciennes, notamment celle de Cassini en 1780, inversent sur leur cartes les noms des deux calanques. J’aimerais avoir l’adresse mail de Denyse Ricard Maubon pour pouvoir échanger avec elle sur ce sujet.
    Pouvez vous me communiquer son adresse mail ou comment la joindre par courrier.
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

css.php