Coeur naturiste

Naturisme – Ecologie – Actu des calanques + Divers

https://www.francebleu.fr/infos/societe/le-vtt-bientot-autorise-aussi-sur-le-secteur-de-luminy-dans-le-parc-des-calanques-1490976825

Le VTT finalement bientôt autorisé aussi sur le secteur de Luminy dans le Parc des Calanques ?

Lundi 3 avril 2017 à 10:16Par Tony Selliez, France Bleu Provence

Pratiquer le VTT dans le Parc des Calanques, c’est autorisé oui, presque partout. Mais il reste un secteur interdit, un terrain propriété de la ville de Marseille, et y circuler en VTT peut encore vous coûter pas moins de 135 euros.

Le Parc des Calanques en VTT : plus difficile d'y monter ou d'y descendre en VTT ? Surtout interdit sur le secteur de Luminy.
Le Parc des Calanques en VTT : plus difficile d’y monter ou d’y descendre en VTT ? Surtout interdit sur le secteur de Luminy. – Cédric Tassan

Marseille, France

C’est la colère d’un Marseillais qui nous a mis la puce à l’oreille : il aurait reçu un PV de 135 euros, parce qu’il circulait en VTT sur le secteur de Luminy, dans le Parc des Calanques.

Sa vidéo postée il y a quelques jours sur Facebook a été vue et partagée des centaines de milliers de fois

La vidéo de Serge a été vue à plusieurs centaines de milliers de reprises - Radio France
La vidéo de Serge a été vue à plusieurs centaines de milliers de reprises © Radio France – Tony Selliez

« Ce vététiste, je lui dis comme à n’importe quel citoyen : il faut respecter les règles. Je suis le premier à dire où il y a peut-être des chemins où il faut nous laisser aller. Mais tant que c’est interdit.. il s’est pris une prune.. moi quand je prends une prune, je la paye » Richard Miron, adjoint aux sport à la mairie de Marseille

En fait, la pratique du VTT est autorisée presque partout sur les sentiers des calanques : sur les propriétés du département, du Conservatoire du Littoral, de la Ville de Cassis… Mais pas sur le massif de Luminy : un territoire qui appartient à la ville de Marseille. C’est un arrêté municipal qui interdit l’accès dans ce secteur aux vélos.

« Il y a une frontière, elle n’est pas matérialisée. Donc vous ne savez pas quand vous passez d’une proriété à une autre, et quand vous arrivez sur la propriété de la ville de Marseille où c’est interdit. Les agents font respecter l’arrêté muncipal et c’est normal mais.. c’est ubuesque » Didier Réault, le président du Parc des Calanques

Reportage France Bleu Provence

 Des discussions sont en cours. Une concertation a débuté l’année dernière avec les vététistes, les pratiquants de sport nature et les collectivités (Mairie, conseil départemental des Bouches-du-Rhône, Parc des calanques.. ). En mars 2016, la direction de l’établissement public avait présenté aux associations un projet de réglementation très stricte sur la circulation des vélos, sur l’ensemble du territoire.
Sur ce dépliant officiel du Parc des Calanques, le VTT est autorisé.. presque partout - Radio France
Sur ce dépliant officiel du Parc des Calanques, le VTT est autorisé.. presque partout © Radio France –

« Ce n’est pas un Parc National sous Cloche, nous sommes favorables à ce qu’il soit ouvert (…) L’idée c’est d’abord que toutes les propriétés soient ouvertes à la circulation VTT, sur les pistes DFCI et les grands sentiers et que toutes celles qui sont dangereuses ou sensibles écologiquement soient évidemment réduites et interdites » Didier Réault, le président du Parc des Calanques

Didier Réault, Président du Parc des Calanques mais aussi adjoint à la ville de Marseille

Les vététistes eux aussi sont prêts à des concessions, des compromis : des secteurs à protéger, d’autres tout simplement dangereux pour leur pratique ou les piétons. C’est le cas par exemple de l’association Mountain Bikers Foundation.

« Des interdictions ponctuelles, on peut comprendre. Typiquement, la descente qui va sur Sugiton, où il y a énormément de piétons, et où il faudrait gérer aussi l’afflux de vélos… mais nous ce qu’on veut c’est une pratique libre globale » Cédric Tassan, de la Mountain Bikers Foundation.

En revanche, pas question pour eux de payer une réputation tronquée de leur pratique. D’autant que nombre d’entre eux réparent déjà bénévolement les sentiers.

« Il n’y a nulle part en France d’accident corporel dramatique entre un piéton et un vététiste. Quant au côté environnemental, dans la mesure où l’on emprunte un sentier dédié à ça, et qu’il est entre guillemets « mort » puisque voué à la circulation, il n’y a pas impact supplémentaire au niveau de l’environnement. Quant au hors-piste, c’est un fantasme, un mythe : dans les Calanques c’est impossible, on est obligé de rester sur sentier » Cédric Tassan, de la Mountain Bikers Foundation.

Cédric Tassan, éditeur et surtout membre de la « Mountain Bike Foundation », il milite pour la pratique du VTT

Selon Didier Réault, un accord pourrait être trouvé d’ici l’été, ou la fin de l’année au plus tard.. et une bonne partie du secteur de Luminy pourrait alors être ouverte aux vététistes.

 

mars 24th, 2018

Posted In: Parc National des Calanques, Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

css.php