Coeur naturiste

Naturisme – Ecologie – Actu des calanques + Divers

Ma première réaction quand j’ai vu le signe « maillots interdits » : j’ai été choquée.

 29/11/2017 08:30 EST

STÉPHANIE GRIMARD

Grâce à la magie de l’internet, je reste branchée sur ce qui se passe chez nous. Et j’ai vu passer plusieurs articles sur le règlement concernant le déshabillage interdit dans un endroit où, dans ma tête du moins, c’est là que ça devrait se passer. Quelques jours plus tard, je me retrouvais dans une piscine publique à Laholm, tout près d’où j’habite. Et mon expérience a été celle d’un contraste assez frappant, c’est le moins qu’on puisse dire.

 Voici à quoi ressemble le règlement (dans pas mal toutes les piscines publiques apparemment) : ici, on OBLIGE tout le monde à prendre une douche sans son maillot (c’est très important), afin d’arriver propre dans une piscine où on peut ouvrir nos yeux sans qu’ils restent rouges pour tout le reste de la journée, tellement c’est plein de chlore. Ma première réaction quand j’ai vu le signe « maillots interdits » : j’ai été choquée. Je suis de nature assez prude, et qu’on me demande ainsi de montrer mon corps à des étrangers m’a rendue inconfortable.

Pour un instant. Ensuite, je me suis sentie libérée. De voir toutes ces femmes, avec leurs enfants, faire cela sans l’ombre d’un stress ou d’une gêne, avec le sourire, «go on se met propres avant d’aller jouer dans l’eau», on aurait dit qu’une sorte de contrainte artificielle avait été enlevée, et que je pouvais faire ce geste tout naturel de me laver sans être dérangée par tant de sentiments qui viennent de je sais pas où. Et aussi, c’est le triomphe de la logique derrière ça qui m’impressionne (comme c’est le cas devant plusieurs lois et manières de faire ici) : bien sûr que l’important, c’est l’hygiène, et que tous se lavent comme il faut, surtout les parties intimes (comme c’est bien montré sur les panneaux). Et la meilleure façon d’obtenir ce résultat, c’est d’exiger que les gens le fassent sans maillot, tout simplement. Ce n’est pas plus sorcier que ça.

STÉPHANIE GRIMARD

Même sentiment de surprise suivi d’une nouvelle aisance, quand après la baignade, je suis allée dans le sauna, et me suis rapidement trouvée étendue sur ma serviette, dans le bien-être et la nudité totale. Quand deux jeunes garçons, de 8-9 ans environ, sont entrés pour se sécher un peu, avec la maman qui les surveillait de l’extérieur du sauna (elle n’était pas venue se baigner, mais juste les accompagner), c’est sûr que pendant un instant, je ne savais pas trop comment me sentir. Mais encore là, ce fut un petit malaise de courte durée, qui a vite été remplacé par quelque chose comme un grand soulagement.

Il me semble que c’est comme ça que ça devrait être, entre êtres humains.

Il me semble que c’est comme ça que ça devrait être, entre êtres humains. Il me semble que ça aide à avoir un rapport plus sain au sexe, pour voir cela non pas comme quelque chose à cacher, quelque chose dont on devrait avoir peur ou dont on peut se servir pour faire peur, mais plutôt comme quelque chose qui fait partie de la vie, de l’expérience humaine, de son début jusqu’à sa fin. De voir, souvent, à quoi ça peut ressembler, un corps nu (toutes sortes de corps nus, pas juste la version plastifiée du sexe-marchandise publicisé), bref d’enlever cette aura de mystère et d’interdit, ça aiderait peut-être à changer les comportements déviants qui entourent cette envie de voir, ou de montrer.

Je dis ça, je dis rien, comme disent les Français.

Un autre élément intéressant est cet autre panneau, qui avertit les usagers que le personnel qui vient nettoyer les douches et autres aires communes peut être de n’importe quel sexe. Mais là-dessus, il y aurait trop à dire. Je vous reviens.

novembre 30th, 2017

Posted In: Liberté, Santé

2 Comments

  • Guillien dit :

    Depuis l’enfance, ont nous dit qu’il faut s’habiller de la tête aux pieds alors que l’homme est née sans habit. J’ai toujours été libre dans ma tête sur la nudite. Mes enfants m’ont toujours vu tout nu depuis qu’il sont née ainsi que mon épouse et cela ne les a pas dérangés. Ils nous voit tous les jours à poile dans la salle de bain et rien de plus.

  • Maud Cambronne dit :

    Il faudrait demander à une personne faisant un doctorat de génétique de chercher à savoir si les petits suédois ou les petits français ou québécois sont génétiquement si différents, s’il y a un gène de la gêne, parce qu’on nous dit que voir une autre personne nue, ça va les trau ma ti ser.
    En fait, dans une salle de douche, on est là pour se laver, non? Qu’est-ce que c’est que ces gens qui eux pensent à autre chose, et veulent en plus donner des leçons de morale?!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

css.php