Coeur naturiste

Naturisme – Ecologie – Actu des calanques + Divers

Texte de Christian G.
Il y a deux ans, des « fauteuils » de théâtre antique en terre massive taillée, découverts fortuitement près de la Joliette, disparaissaient mystérieusement.
Si aucun élément nouveau n’est survenu depuis : personne, officiellement, ne sait si ces fauteuils en pierre taillée ont réellement été jetés aux ordures comme cela a été dit, ont été « perdus », ont été vendus illégalement, ou sont déposés dans le jardin d’un notable local.
Quelle honte !
En 1967-68, quand dans ma période de production de photos, films et éditions à caractère documentaire et scientifique, j’avais sorti la première publication sur la découverte fortuite du port antique de Massalia, les archéologues qui en avaient rédigé le texte m’avaient confié leur certitude que Marseille possédait, enseveli, le plus grand et beau théâtre antique en plein air de France, d’Italie et de Grèce.
D’après les parties exhumées par hasard de temps en temps, ce splendide théâtre s’étendait sur le flanc de la butte du Panier depuis les abords de l’actuel Fort-St-Jean jusqu’aux abords de l’ancien hôpital Hôtel-Dieu
Il n’en reste que quelques misérables gradins coincés entre deux grands immeubles récents près du collège du Vieux-Port, et les fauteuils de pierre taillée disparus font partie de la démolition successive de toutes les parties de ce grand théâtre, découvertes au hasard de construction d’immeubles.
Outre l’intérêt du patrimoine, c’est aussi des millions d’euros de recettes touristiques et de recettes de spectacles (cf le théâtre antique d’Orange, pourtant plus petit !) sacrifiés pour le profit cupide immédiat.

septembre 26th, 2017

Posted In: Politique, Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

css.php