Coeur naturiste

Naturisme – Ecologie – Actu des calanques + Divers

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20160909.OBS7771/des-naturistes-a-la-fete-de-l-huma-mais-pour-quoi-faire.html

Pour la première fois, des naturistes seront présents à la fête de l’Humanité qui se déroule à La Courneuve ce week-end. Ils estiment prôner un idéal de liberté, tout comme les communistes.

« Les dieux sont avec nous, on a un temps magnifique ! S’il avait plu, on ne l’aurait pas fait, on n’est pas des forcenés non plus » : en direct de la fête de l’Humanité, les naturistes, évidemment nus sur leur stand, ont le moral. Pour la première fois, ils sont présents au festival de musique qui se déroule à partir de ce vendredi à La Courneuve (Seine-Saint-Denis). C’est l’association de promotion du naturisme en liberté (Apnel), qui compte 280 adhérents, qui tient le stand, avec le soutien de la Fédération française de naturisme (FFN).

Comment sont-ils arrivés là ? « Au mois de mars, on a découvert l’affiche sur laquelle apparaît un couple nu au premier plan. On s’est dit que c’était un appel du pied », se remémore Jacques Frimon, vice-président de l’Apnel en charge de la communication.

« La nudité, c’est un symbole de liberté… comme le communisme, alors pourquoi ne pas les solliciter ? »

A leur grande surprise, les organisateurs donnent leur accord. « On a quand même rappelé il y a une semaine pour être sûrs qu’ils ont bien compris qu’on serait nus sur le stand… », ajoute Jacques Frimon.

La Fête de l’Huma a tout de même posé quelques conditions : « L’organisation nous a demandé de ne pas nous balader nus dans le festival », raconte Yves Leclerc, vice président de la FFN chargé de la communication. Sauf qu’elles sont restées lettre morte !

« Mais jeudi au montage, il faisait tellement chaud que nous n’avons pas pu résister. Les exposants ont fait des selfies avec nous, certains se sont même déshabillés pour participer à une photo de groupe. »

« Le public va bientôt arriver, mais on a confiance », dit Jacques Frimon sur place ce vendredi.

Body painting

La principale revendication de l’association est la suivante : « Une liberté fondamentale naturelle pour les hommes et les femmes de ce pays : celle d’être nu ». A La Courneuve, elle diffuse des flyers et propose des expositions et des débats sur la perception du corps. Une animation devrait faire parler : du body painting « par deux grands artistes », sur tout festivalier qui le souhaite.

« Le naturisme a une vocation sociale comme toutes les autres activités », affirme Yves Leclerc. « C’est une grande fête populaire qui attire 600.000 personnes et nous voulons montrer que nous sommes des citoyens comme les autres. »

(A l’atelier de body-painting de la Fête de l’Huma, vendredi 9 septembre – Crédit : Apnel)

Le naturisme est-il pour autant communiste ? « Le naturisme est apolitique », souligne Jacques Frimon tout en se délectant des rapprochements possibles avec le Parti communiste : « Nous prônons la solidarité, le respect des autres et de la nature, il y a donc des points communs. En faisant des recherches, on a même vu que pendant l’Entre-deux-guerres, des intellectuels du PC avaient écrit à la gloire du naturisme. Si les communistes veulent se regarder dans le rétroviseur, nous sommes là… »

L’Apnel veut également mettre en avant sa proposition de loi visant à clarifier l’article 222-32 du Code pénal sur l’exhibition sexuelle. « Qu’est-ce que l’exhibition sexuelle ? C’est actuellement au bon vouloir du juge. Est-ce qu’on peut dire qu’une femme seins nus sur une plage s’exhibe ? Est-ce que quand on jardine nu, on prend plaisir à s’exhiber ? », s’interroge Jacques Frimon.

2 millions de Français

Cet événement marque aussi un changement dans la communication du mouvement. « Pendant longtemps, la devise du naturisme a été ‘Pour vivre heureux, vivons cachés’. Mais depuis 10 ans, certains militants ont réussi à vaincre leur peur et à s’exposer. Car plus on cherche à être invisible, plus on le devient », note Jacques Frimon. La FFN a même embauché une attachée de presse il y a deux ans pour faire valoir ses atouts.

Les naturistes participent déjà à des événements de grande ampleur, comme le mondial du Tourisme de Paris ou le salon Vivez nature. « Nous avons organisé trois ‘cyclonues’ cette année en France », ajoute encore Jacques Frimon.

« Malheureusement, elles se sont terminées en garde à vue. Ce n’est pas le public qui est choqué, mais bien les autorités qui ont peur. »

Le naturisme a pourtant le vent en poupe : 2 millions de Français le pratiquent chaque année en France, en sus de 2 millions d’étrangers. Selon Yves Leclerc, les chiffres sont en augmentation depuis quelques années, notamment « grâce aux couples avec enfants en bas âge ». S’il y a actuellement 43% de nudistes de moins de 35 ans, la FFN espère recruter encore plus de jeunes à la fête de l’Huma. « C’est maintenant qu’il faut renouveler les futurs cadres de notre association », explique Yves Leclerc.

La fête de l’Huma n’est en tout cas qu’un début pour les naturistes français. « Si ‘l’Obs’ ou n’importe quel autre média fait une grande fête populaire, nous viendrions volontiers », affirme Yves Leclerc. Le message est passé.

A.S.

septembre 16th, 2016

Posted In: Fédération Française de Naturisme, Naturisme en liberté, Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

css.php