Coeur naturiste

Naturisme – Ecologie – Actu des calanques + Divers

http://www.atlantico.fr/decryptage/pourquoi-corps-plage-ne-sont-plus-memes-qu-25-ans-michel-maffesoli-791900.html?page=0,1

Développe-t-on davantage de complexes par rapport à notre corps qu'auparavant ? Comment l'expliquer ? Il existe en effet un sentiment de culpabilité, on le voit par la multiplication des régimes alimentaires. Deux, trois mois avant les vacances on commence à se préparer pour la plage. Pour l’injonction sociale aux corps beaux, je dois ajuster mon corps. A l’encontre de ce qui est une idée convenu et entendue régulièrement qui considère que l’individualisme prévôt, je pense que c'est l’autre qui me crée qui prévôt, soit le tribalisme. La société, la tribu fait que je ne suis pas libre de moi-même, je dois me plier aux injonctions.

Notre rapport au corps est-il sexualisé à outrance ? Oui, ce qui était derrière le mur de la vie privée, le sexe, s’exhibe désormais. On met sur le devant de la scène ce qui est caché, c’est-à-dire une sexualité. Cette sexualité n'est plus simplement génitale, c’est-à-dire pour faire des enfants. Elle contamine l’ensemble du corps social. On le voit partout, par exemple dans le dernier parfum de Jean-Paul Gauthier, où un corps d’homme est mis en spectacle. Aujourd’hui ce n’est plus seulement le corps de la femme qui est scénarisé, cette sexualisation va toucher ce qui était sérieux dans l’idéologie moderne c’est à dire l’homme ; il se met aussi en spectacle avec le corps nu. Il y a une sexualisation dans le corps en spectacle et hommes et femmes en prennent part.

Chez les hommes, le rapport au corps est-il le même que pour les femmes ? Quelles sont les différences ? La cosmétisation était réservée aux femmes jusqu’à ces deux dernières décennies. Les produits de beauté masculine deviennent de plus en plus important ce qui traduit une globalisation de la valorisation et de la sexualisation du corps. Ce n’est plus une honte de se cosmétiser pour un homme et d’aller dans les salons de beauté. Il reste des différences dans leur rapport, mais elles s’amenuisent. Mais il y a encore 30 ou 40 ans un homme qui mettait du parfum ou des crèmes était féminisé, aujourd’hui c’est devenu presque une évidence : la déitétique, le soin du corps…

Les rapports sociaux sur les plages sont-ils modifiés du fait de notre semi-nudité ? Ce qui est intéressant sur les plages, c’est que suivant notre corps je vais me coller à telle ou telle tribu. On va être attribué à une catégorie de personnes grâce à son look. Un chercheur brésilien a fait une étude sur les plages de Rio, et il montre que là où se trouve les grands points de rendez-vous – des blocks – nous allons retrouver certaines catégories de personnes. Ce modèle s’applique aisément aux plages françaises. Le look rend visible une force invisible : cela créer certains types de tribus.

juillet 29th, 2013

Posted In: La pudeur

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

css.php