Coeur naturiste

Naturisme – Ecologie – Actu des calanques + Divers

RANDONNEE LIBRE EN UTAH

Un exemple pour organiser un club de randonnée nu Kenneth Jaise – Nude and natural

« J’adore randonner nu ! » « Moi aussi, sentir le soleil et le vent sur toute la surface de mon corps, il n’y a rien de comparable à ça » « Oui, et la sensation de marcher avec des vêtements en sueur, c’est si désagréable » «Si je ne pourrais pas randonner nu, je ne pense pas que je randonnerai. »
« J’adore cette pratique, grâce à la randonnée nue, je me sens en bonne santé. »
« C’est tellement bien, je ne fais qu’un avec la nature. » « Ca me donne aussi une approche spirituelle. » « Et j’apprécie de parler avec les autres pendant que nous marchons. » « Dire que j’y étais complètement opposé, vraiment, longue vie aux amis de la randonnée nue. »

COMMENT TOUT A COMMENCE
– J’adore tout ce qui concerne la randonnée nue, les sensations, l’exercice, la beauté et comment tout ça reste dans mon esprit. J’ai fréquemment randonné nu tout seul quand je vivais dans le sud de l’Utah entre 95 et 2002. La randonnée nue devint une expérience si formidable et si libre que je l’ai appelé la randonnée libre (Freehiking dans le texte).
– Peut être que certaines personnes ont toujours randonnées nues dans les montagnes et les vallées de l’Utah ? Après tout, la nudité est une pratique que vous pouvez très bien exercer en Utah car c’est un état ou il n’y a pas beaucoup d’eau (plus personne ne se baigne au Great salk lake). Je pense même que l’Utah pourrait être la capitale de la randonnée libre des Etats-Unis.
– Tout d’abord, j’ai entendu parler d’un groupe qui s’appelait « les naturistes de l’Utah » qui aurait organisé quelques randonnées libres dans les années 90. Un des membres qui s’appelait « Edge » faisait des randonnées libres informelles autour des montagnes de la vallée du lac salé avec un petit groupe en toute simplicité vers les années 2000. La première fois que j’ai entendu parler de ce groupe c’était en 2003, quand Lee Penrod en parla dans plusieurs forums locaux sur internet.
Je ne pouvais être présent aux randonnées car entre temps j’avais déménagé en Californie, mais j’ai compris que ces randonnées attiraient entre 4 et 8 personnes, des hommes en général dont c’était la 1ere expérience. C’était un bon début. Lee continuait donc à faire des randonnées.

ORGANISATION ET CROISSANCE DU MOUVEMENT
– En juin 2005, je suis revenu vivre en Utah et j’étais décidé à suivre la 1ere sortie du groupe de randonneurs libres de l’année. J’avais presque la chair de poule. Il faisait froid et c’était ma 1ere expérience nu en groupe alors que pendant des années j’ai toujours randonné nu seul. Mais je savais que c’était important pour moi de connaître une randonnée nue en groupe.
– Quand Lee Penrod me rencontra à côté du « Great salk lake » les nuages commençaient juste à partir pour que nous puissions braver le froid et monter au sommet du « Stansbury Island », une montagne de 1281mètres sur le versant du lac et qui devient une île quand le niveau de l’eau augmente (ce qui n’est pas arrivé depuis 25 ans). Nous nous sommes déshabillés dés le début du sentier tandis qu’il me venait à l’esprit que je faisais ça tout le temps seul et c’était étrange de le faire avec d’autres personnes. Mais dés que nous avons commencé à randonner, cette étrange sensation disparue. Avec le soleil, la brise, nous fîmes qu’un avec la nature et quelque chose de nouveau pour moi – quelqu’un avec qui parler – fit que c’était une formidable première expérience en groupe.
– J’assistais à toutes les autres sorties. Cette année-là, j’ai rencontré beaucoup d’autres randonneurs, quelques uns venaient une fois, d’autres deux fois. Lee, Steve et moi-même étions devenus les membres fondateurs de ce groupe. Cette année-là, Lee allait jusqu’à Vernal dans l’est de l’Utah pour randonner avec d’autres personnes, c’était la 1ere sortie en groupe en dehors de notre zone habituelle.
– Nos plans pour développer notre mouvement en 2006 prévoyaient une randonnée par mois à côté de Salt lake city et une seconde dans un autre coin en Utah.
Quelque chose de très important arrivait cette année-là. J’ai rencontré et je me suis marié avec PJ. Vous auriez dû la voir lors de notre première randonnée libre ensemble. Elle était très nerveuse. Mais quand elle enleva ses vêtements, elle s’exclama « Wow, quelle grande sensation ! ». Depuis, elle fait des randonnées et elle n’a jamais arrêté. Elle aime ça, ont est vraiment des veinards !
– La présence de PJ aux randonnées changea pas mal de choses. Les femmes et les couples commençaient à se montrer et à venir régulièrement. J’ai aussi commencé à écrire et à faire des comptes rendus sur nos randos en y associant des photos. Nous pensions que certains participants seraient peu enthousiastes à se faire prendre en photos, mais personne n’eu d’objections. Ils se sentaient en sécurité tant que nous prenions des photos de dos, mais pas de face ni de côté. En respectant ces principes, tout a fonctionné pour le mieux. Faut dire que la plupart de nos membres sont incapables d’être ouverts aux valeurs du naturisme, nous sommes en Utah après tout. D’ailleurs, nous utilisons les photos surtout pour établir le contexte de nos comptes rendus.
– On a finit par être connu comme étant le groupe des randonneurs libres de l’Utah (The freehiking Utah Group). Les comptes rendus avec les photos engendra de l’intérêt et attirait encore plus de participants qu’auparavant. Durant l’année 2006, il y avait au moins 3 couples et 5 personnes qui venaient régulièrement à chaque sortie.
– En 2007, nous avons changé le programme en planifiant 2 randonnées par mois : 1 randonnée locale à côté de Salt lake city durant la semaine et une autre un samedi en espérant entraîner encore plus de monde. Notre première randonnée en 2007 fut un record avec 14 participants. Avec des randonneurs qui venaient d’ Alabama, du Minnesota et même Michigan.

EXPANSION
– Quelques membres ont créé leur propre groupe de randonneurs en y incluant d’autres activités telles que le canoë, le « nude houseboating » ( ??), la baignade dans des sources chaudes et les visites de centres naturistes dans l’ouest des Etats-Unis.
– En juillet 2007, Lee et moi-même, nous avons donné une présentation sur la randonnée libre au centre « Lupin lodge » et nous avons formés un club « The skinny trippers club » pour encourager et aider les naturistes à organiser des randonnées partout ou il y a de la demande. Grâce à cela, notre réputation évolua. La mise au point de chaque programme pour le « Skinny trippers club » est planifiée avec les participants et les comptes rendus des voyages et des activités naturistes (essentiellement la randonnée libre) sont faits aussi bien en groupe qu’en individuel. Nos comptes rendus ont pour nom « skinny trip resorts » ou « skinny hike reports » ou « skinny event reports » ou simplement « skinny event ».
– Alors que le « Skinny tripper club » reste raisonnablement petit et confidentiel, il y a maintenant des membres partout à travers le monde.

PREVISIONS 2008
– Les prévisions pour 2008 des Skinny trippers prévoient des randonnées mensuelles régulière en Utah, d’autres activités naturistes et un agenda rempli de voyages. Nous n’avons pas encore de direction officielle, juste des participants intéressés et des guides volontaires pour nos sorties.
– Le but du club est de toujours rencontrer de nouveaux marcheurs et de faire des randonnées libres avec eux.

Texte d'origine de Kenneth Jaise dans "Nude and Natural"

novembre 15th, 2012

Posted In: Etats Unis, Rando-nue

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

css.php