Coeur naturiste

Naturisme – Ecologie – Actu des calanques + Divers

La traduction ci-dessous faite par Dridi (merci à lui) …

Le promeneur nu mérite-t-il de passer sa vie en prison ?

Matthew Wright : Maintenant cela pourrait être ou du moins paraître drôle mais je pense bel et bien qu’il s’agit dune question importante : que feriez-vous avec le promeneur nu Steven Gough ?
Vous pourriez le supplier de s’habiller, vous pourriez l’emprisonner pour son refus, mais il ne se conformera pas pour autant. Désormais les autorités écossaises avertissent l’homme âgé de cinquante ans qu’il pourrait passer le restant de ses jours derrière les barreaux à moins qu’il ne remonte son pantalon (au sens propre).
Gough a déjà passé la majorité des quatre dernières années enfermé à cause des nombreuses accusations pour atteinte à l’ordre public y compris deux séjours pour avoir quitté la prison sans vêtements. (Rires) .c’est véridique ! Il a été arrêté à la grille.
Il se pourvoit en appel nu, il a passé son temps derrière les barreaux à poil (un homme bien plus courageux que moi). Et son dernier goût pour la liberté n‘a duré que 30 secondes quand il a été relâché à Noël (oui, je pense que c‘était le jour de Noël) mais arrêté à nouveau aux portes de la prison pour nudité.
Donc le Sheriff écossais Lindsay Foulis a offert à Gough la possibilité de rentrer chez lui dans le Hampshire à condition qu’il s’habille. Il refuse tout simplement de le faire affirmant que sa démarche concerne les libertés individuelles
Je répète, que doit-on faire avec un tel homme ? Doit-on continuer à l’enfermer comme un meurtrier? Doit-on ne pas y prêter attention ? Doit-on lui faire subir une expertise psychiatrique comme c’est le cas en ce moment ?quoi encore ? Doit-on le mettre dans une institution psychiatrique ?
Je pense qu’il s’agit d’un problème semblable à celui de personnes comme Charles Bronson qui commet crime sur crime lors de ses séjours en prison et voit ses condamnations constamment prolongées.
Steve Gough n’a cependant pas fait de mal à une mouche. D’une certaine façon il est moins casse-pieds qu’un enfant buté et il y en a beaucoup en liberté.
Que fait-on avec quelqu’un qui ne respecte pas les règles Doreen?

Doreen : Je pense que nous pourrions tous penser à des façons de nous exprimer en tant qu’individus qui ne soient pas appropriées, mais le fait est que nous ne pouvons pas le faire car nous vivons avec d’autres personnes. C‘est une question de maîtrise de soi et il n’en a pas. Je sais qu’il ne fait de mal à personne mais il a été averti et personne d’autre ne le fait et nous devons savoir nous maîtriser.

Matthew Wright : En fait Vous dites que les autorités écossaises ont raison (au delà de toute considération mentale, je ne sais pas s’il y en a ou pas) à chaque fois qu’il enfreindra la loi, il sera enfermé ?

Doreen : Combien d’avertissements doit-avoir une personne ?

Matthew Wright : C‘est là la véritable question. S’il ne veut pas changer, est-ce la façon dont vous voulez traiter le problème ? Juste continuer à l’enfermer ?

Mark Durden Smith : Peut-être que la coercition conviendrait mieux avec lui.
Une meilleure tactique avec les enfants qui refusent de faire ce que vous voulez qu’ils fassent vous et évidemment ils essaient d’exprimer leur libre-arbitre On peut soit essayer de les distraire avec des jeux ou autre (Matthew Wright : comme leur donner un i-phone [rires]) ou encore utiliser la coercition pour les amener à coopérer.
C‘est une question très sérieuse, et peut-être…

Matthew Wright : Au moins les gens en rient (moi inclus) bien qu’à l’origine ce soit quelque chose de sérieux.

Mark Durden Smith : J’ai été surpris qu’à Noël il rentre chez lui nu. Il gèle aussi là-haut en Ecosse. Hé bien, je pourrais l’envoyer dans une prison ouverte en Sibérie il fait -15 degrés à Irkoutsk aujourd’hui et cela serait assez éprouvant pour lui. Toute plaisanterie mise à part, il faudrait essayer de l’amener à coopérer car il a l’impression d’être victime d’une campagne vindicative et d’être un martyre.
Il faut essayer de l’associer en lui disant regarde, pas tout le monde apprécie de te voir nu en parcourant le pays.

Matthew Wright : Et si malgré tout cela, il refuse de se vêtir ?
Mark Durden Smith : Une technique de distraction serait de jouer à un anti strip-poker avec les gardiens de prison.
Et si par erreur il finit habillé … c’est un buzz ! Génial !

B. man : N’y-a-t-il pas des communautés naturistes…. ?

Matthew Wright : Il ne veut pas de ça.
Il veut parcourir la Grande Bretagne nu, c‘est tout ce qu’il veut faire.

B. man : Hé bien ce n’est pas acceptable.

Matthew Wright : Est-il acceptable de traiter quelqu’un de la sorte en l’enfermant à chaque fois ?
Est-ce la solution ?
Ça nous coûte entre 25 et 30 000 livres par an. C’est l’argent nécessaire pour enfermer quelqu’un en prison. Ça nous coûte de l’argent et personne n’est vainqueur dans l’histoire et il n‘a fait de mal à personne.
Est-il acceptable de continuer à l’enfermer ? Je ne pense pas que ce soit le cas.

B. man : Je ne le pense pas non plus mais voulez-vous le mettre en maison de repos là encore aux frais du contribuable ou dans un autre institut ou doit-on fermer les yeux et lui dire de continuer

Mark Durden Smith : Est-ce que ses parties génitales sont si offensantes? Je pense sincèrement que…

Doreen : Je l’ai vu en vrai il y a des années de cela quand j’ai déménagé à Londres pour la première fois. J’étais assise dans un café et (du moins je présume que c’était lui) un homme nu ne portant que des chaussures (Mark Durden Smith : ca devait être lui) est passé devant moi et avec mes pensées de petite fille déjantée je me suis dit : Oh Mon Dieu ! c’est ça Londres ?

Matthew Wright : Etant la seule ici à l’avoir vu, avez-vous été offensée ?

Doreen : Non je n’étais pas offensée mais j’ai trouvé qu’il était très bizarre et très étrange et je ne voulais pas m’approcher de lui mais il n’était certainement pas offensant. Il ne barrait la route à personne, il ne faisait que marcher. C‘était un peu embarrassant et je ne souhaiterais pas que mes enfants le voient.

Matthew Wright : Il y a plein de choses embarrassantes à Londres (Doreen : oui c’est vrai), nul doute là-dessus.
Comme nous manquons de temps, prenons au moins un appel si c’est possible

Animatrice : Dans un instant nous aurons Helen
Helen bonjour

Helen : Bonjour Matthew

Matthew Wright : Que feriez-vous avec lui ?

Helen : Je ne suis pas contre car je ne pense pas qu’on ait besoin de le regarder en bas mais plutôt au visage
Mais je pense qu’il devrait garder son pantalon car s’il ne le fait pas il pourra se retrouver exclu en prison pendant longtemps.

Matthew Wright : Absolument il a été en prison plusieurs fois et ça ne semble pas le déranger.

Helen : Mais en Ecosse s’il reste en prison longtemps je pense qu’il voudra garder son pantalon.

Matthew Wright :Non il a déjà été en prison en Ecosse plusieurs fois .

Helen : Hé bien je ne sais pas, il ne peut pas être blâmé, je ne suis pas contre
Nous avons tous des formes humaines et je ne suis pas contre
Vous savez les gens n’ont pas besoin de s’offusquer ils n’ont pas besoin de regarder le bas mais de le regarder dans les yeux s’ils passent près de lui, ils n’ont pas besoin de s’occuper des autres parties de son corps.

Matthew Wright : Êtes-vous en train de dire qu’on devrait le laisser faire ?

Helen
: Oui, oui

Doreen : Si on le laisse faire et que d’autres personnes le font, plus de naturistes…

Helen : Cela ne me dérange pas de voir un humain se promener nu

B. man : Vous pouvez éviter de le regarder en bas mais il y a des enfants qui ne peuvent pas le regarder dans les yeux n‘est-ce pas ?

Helen : Ces choses me fascinent de toute façon et. .
Et de façon raisonnable, les enfants…
Je ne pense pas que ce soit offensant…

Mark Durden Smith : Libre de se promener, libre de laisser pendouiller devrais-je dire

Mark Durden Smith : Pourquoi c’est seulement les hommes …

Matthew Wright : Non il avait une petite amie, une vrai petite amie sexy Mélanie Roberts mais elle l’a quitté.

B. Man : Matthew Pour montrer votre sollicitude et votre solidarité seriez-vous prêt à vous joindre à lui dans ses protestations.

Matthew Wright : Non, par ce temps ?

B. Man : Sur le plateau ?

Matthew Wright : Non ce n‘est pas ce genre d’émission.

Mark Durden Smith : C’est plutôt étrange Jodie Marsh qui est apparue nue à une soirée, elle ne s’est pas faite arrêtée n’est-ce pas ?
Donc il semble qu’il y ait du ressentiment à l’égard de cet homme qui aime être nu et alors ?
Nous sommes tous faits de la même façon n ‘est-ce pas ?

Matthew Wright : Je ne veux pas faire partie d’une société qui enferme les gens comme cela quoiqu’il en soit ça me semble injuste.


Est ce que la vision d’un homme nu est réellement offensant ?

janvier 17th, 2012

Posted In: La loi et le naturisme, Naturisme en liberté

Étiquettes :

One Comment

  • progmarseilleman dit :

    PRECISION UTILE :Dans l'émission il est bien question de "Charles BRONSON", un homonyme de l'acteur, mais qui n'a rien à voir avec le cinéma.je cite Wikipedia :"Charles Charlie Bronson (de son vrai nom Michael Gordon Peterson), né le 6 décembre 1952, est un criminel britannique souvent cité dans la presse comme le prisonnier le plus violent de Grande-Bretagne. À ce jour, il a passé 34 années en prison, dont 30 en isolement cellulaire".Rien à voir donc avec "Charles MANSON" qui, même s'il à été condamné pour meurtre, n'était pas si violent que ça, je cite Wikipedia :"Il a été reconnu coupable, en 1971, du meurtre très médiatisé de l'actrice américaine Sharon Tate, épouse du réalisateur Roman Polanski alors enceinte, et de trois de ses amis. Il n'a pas commis lui-même les crimes, mais il en a été le commanditaire".Je pense donc qu'il faudrait simplement préciser sur les forums : Charles Bronson (homonyme de l'acteur, de son vrai nom Michael Gordon Peterson, criminel anglais).Jessim : "la comparaison avec Charles Bronson le prisonnier britannique et non pas l'acteur américain sert à montrer le caractère disproportionné des sanctions infligées à Steve Gough. L'un est un criminel l'autre n'est pas violent mais les deux voient leurs peines prolongées."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

css.php