Coeur naturiste

Naturisme – Ecologie – Actu des calanques + Divers


http://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/sauvons-les-plages-de-la-c%C3%B4te-orientale-haute-corse?share_id=ImfyYQwTAS&utm_campaign=autopublish&utm_medium=facebook&utm_source=share_petition

Aujourd’hui, c’est la main de l’homme qui est en passe de tout détruire. Les observations de terrain et les connaissances actuelles en matière d’érosion du littoral conduisent aux explications suivantes pour déterminer les causes réelles de cette catastrophe écologique et économique :

1) La construction de plusieurs digues et ports est à l’origine des changements de courants marins qui ont pour effet de rogner les plages.

2) L’édification de barrages hydroélectriques et de retenues d’eau le long des rivières qui se jettent sur cette côte réduit de manière importante le transport des sédiments nécessaires au maintien des plages.

3) Le prélèvement massif de sable et de gravier dans le lit de ces mêmes rivières amoindrit également l’apport de sédiment indispensable au maintien de ces sites.

Il ne s’agit pourtant pas d’une fatalité. Une fois le constat posé, il est nécessaire de bien identifier les responsabilités car le temps presse et il est encore temps d’inverser la tendance afin de préserver notre patrimoine naturel commun, celui de tous les Corses.

décembre 6th, 2013

Posted In: Ecologie

Étiquettes :

Leave a Comment

Le site web http://meduse.acri.fr/home/home.php publie une très utile carte de la présence, ou absence de méduses, sur le littoral méditerranéen français. Ce site possède très peu de professionnels, le plus gros des informations est fourni par les baigneurs, plongeurs, chasseurs sous-marins, plaisanciers.

Donc si ceux qui disposent d'un peu de temps acceptent de participer à cette collecte d'informations … Pour collaborer à ce site, il n'y a aucun engagement, on s'inscrit et on collabore quand on peut.

Il est possible aussi de consulter librement le site sans y être inscrit

Les principales causes de l'augmentation du nombre de méduses en méditerranée sont principalement les suivantes :

1. Détraquement du climat de la planète –> réchauffement des eaux profondes où naissent les méduses –> reproduction et circulation dopées. Depuis quelques années, on commence à voir des méduses même en hiver !

2. Massacre des prédateurs des méduses par la pêche professionnelle "moderne", intensive et brutale, qui racle tout sans discernement.

* La tortue de mer, jadis banale en Méditerranée, est très raréfiée (saluons les naturistes de Piémanson qui récemment se sont démenés pendant une matinée pour sauver une tortue luth de plus de 300 kg échouée sur leur plage). Les Espagnols essaient d'en élever pour préserver le tourisme balnéaire, mais le résultat de cet essai n'est pas connu, et à mon avis c'est aléatoire vu le niveau de bétonisation du littoral espagnol, peu propice.

* Les mammifères marins. Depuis 2002 ils sont protégés dans le sanctuaire Pélagos (Corse – Italie – Alpes-Maritimes), mais apparemment ça ne suffit pas. La pêche continue d'en massacrer hors sanctuaire, et il est possible que les plus ignorants des pêcheurs, méconnaissant la notion d'équilibre naturel, considèrent ceux des mammifères marins qui se nourrissent de poisson comme des concurrents.


3. Pollution de la mer, bétonisation débile et cupide en bordure des plages.

* Des tortues et mammifères marins meurent asphyxiés ou intoxiqués par des sacs plastique pris par erreur pour des méduses.
Ils sont sensibles à la pollution générée par les nombreuses agglomérations du pourtour méditerranéen dépourvues de station d'épuration, adeptes du "tout-à-l'égout, tout à la mer".
La bétonisation des plages ou leur invasion par des paillotes, baraques à frites, bars de plage et autres verrues prive les tortues marines de lieux de ponte. Il aurait fallu créer des réserves pour tortues marines là où existait jusque dans les années 60 un vaste linéaire côtier de sable avant le déferlement de la cupidité et de l'ignorance.

Dans l'urgence, pour que la Méditerranée reste fréquentable, reste la "défense passive" consistant à suivre au jour le jour les déplacements des méduses.

M&C

octobre 31st, 2013

Posted In: Ecologie

Étiquettes :

Leave a Comment

Un ami a créé son auto-entreprise de Géobiologie-Conseils en habitat sain. En tant que naturiste, je pense qu'il est d'intérêt général de faire connaitre cette bonne initiative pour l'environnement.

http://p2h.jimdo.com/

Longue vie à ce projet !

octobre 9th, 2013

Posted In: Santé

Étiquettes :

Leave a Comment

http://sciencesetavenir.nouvelobs.com/nature-environnement/20130412.OBS7743/cuba-cernee-par-la-montee-des-eaux.html

Cuba menacée dans ses nombreuses parties basses (les Cubains ont des aussi des montagnes pour s'y réfugier).

Le coupable est connu : le réchauffement des eaux profondes –> dilatation des océans et mers + fonte des glaces terrestres.

Voir l'excellent magazine Sciences et Avenir …

MONTÉE DES EAUX. Les satellites altimétriques qui scrutent les océans depuis plus de vingt ans sont unanimes. Le niveau des mers ne cesse de grimper au rythme de 3,5 millimètres par an en moyenne. Et dans une île telle que Cuba, cet état de fait est préoccupant.
"Si la hausse du niveau des mers se poursuit au rythme actuel, en 2050 nous aurons perdu 2700 km2 et quelque 9.000 logements", a affirmé le directeur de l'agence nationale de l'Environnement, Tomas Escobar, cité par l'agence cubaine d'information Prensa Latina.
L'archipel cubain couvre presque 110.000 km2 et compte 5.746 kilomètres de côtes de nature très variable, allant de zones littorales basses et sableuses à des terrasses maritimes rocheuses en passant par des zones marécageuses et de larges baies permettant des ports en eaux profondes.

VULNÉRABILITÉS. La montée du niveau des eaux "affectera l'ensemble de l'écosystème, de la productivité des sols agricoles aux constructions côtières, mais aussi réduira les surfaces de forêts et de cultures, ainsi que la disponibilité et la qualité de l'eau potable", a assuré Tomas Escobar lors d'un débat organisé par Prensa Latina.
Le directeur de l'agence cubaine de l'Environnement a souligné que le gouvernement a lancé un programme de protection pour tenter d'"amortir les conséquences" du phénomène.
"Cuba a établi des priorités pour réduire les vulnérabilités, identifiées par des études de prévention des risques établies par des scientifiques du pays", a-t-il expliqué.
La conservation et la réhabilitation des écosystèmes côtiers figurent parmi ces priorités. "A certains endroits, la frange côtière a déjà été perdue et notre mission est de préparer la population pour nous aider à réhabiliter les éléments de protection naturels à travers des technologies écologiques", a-t-il expliqué.

ENVIRONNEMENT. Le directeur évoque aussi "la restauration des habitats de certaines espèces commerciales telles que des huitres, la production de biogaz à partir de lisier de porc afin de réduire la charge polluante". Il compte enfin "mettre en place un centre de formation professionnelle pour la réduction des risques de catastrophe et l'adaptation au changement climatique."
Situés dans une zone à risque, les habitants des villages côtiers de Pinar del Rio et de Santa Cruz del Sur, seront peu à peu relogés ailleurs dans l'île.
Le président cubain Raúl Castro avait déjà fait part de son inquiétude sur cette élévation du niveau des mers et annoncé certaines de ces mesures durant son intervention en juin 2012, lors du sommet environnemental Rio + 20.

Erwan Lecomte avec AFP, 12/04/13

avril 14th, 2013

Posted In: Ecologie

Étiquettes :

Leave a Comment


A seulement 19 ans, Boyan Slat est l'un des inventeurs d'une plateforme qui serait capable de nettoyer près 99,9% des déchets qui encombrent les eaux internationales. Un projet original, parce qu'il n'utilise pas de filets.

Objet flottant non identifié, le navire de Boyan Slat est flanqué de longs bras montés sur des bouées, faisant face à l'immensité. Ce système ne comporte aucun filet, ce qui permettrait de nettoyer les océans non pas en 79 000 ans (comme le prédisaient certains scientifiques) mais en seulement 5 ans ! Une différence qui a de quoi réjouir les militants écologistes les plus désabusés.

Les déchets ne seront pas "attrapés" dans des filets, mais déviés par de gigantesques structures. L'absence de filets s'avère aussi particulièrement respectueuse de la flore locale puisque les déchets seront déplacés sans emprisonner les poissons et autres animaux marins.

C'est par la force des courants marins que le plastique sera dirigé vers la plateforme de nettoyage, elle-même auto-alimentée grâce au soleil et aux vagues.

Durable et rentable

Le génie du projet tient aussi au fait que les débris ainsi récupérés permettraient de générer plus d'argent qu'il n'en faut pour construire la plateforme. L'affaire serait même rentable.

Une étude de faisabilité est en cours : le projet de Boyan Slat et de son équipe d'ingénieurs a déjà traversé un quart du processus.

En attendant, le jeune auteur néerlandais a présenté son projet à la conférence.
http://www.tedxdelft.nl/2012/08/performer-boyan-how-the-oceans-can-clean-themselves/

avril 14th, 2013

Posted In: Ecologie

Étiquettes :

Leave a Comment

MARSEILLE Plus – 26.06.2009

novembre 8th, 2012

Posted In: Ecologie

Étiquettes :

Leave a Comment

novembre 6th, 2012

Posted In: Défense des animaux, Ecologie

Étiquettes :

Leave a Comment



novembre 5th, 2012

Posted In: Ecologie

Étiquettes :

One Comment

Christine Lagarde et la firme Monsanto dénoncés par une élue d’Europe Ecologie les Verts

http://veritesetmensonges.wordpress.com/2012/10/28/2648/

« Le 12 juin 2007, la France acceptait de faire rentrer 0,9% d’OGM dans les produits bio de norme AB, sans étiquetage particulier, histoire de tromper le consommateur.

Qui était alors la ministre de l’Agriculture ? Mme Christine Lagarde, actuelle ministre de l’économie. Elle ne restera au premier poste que du 18 mai 2007 au 18 juin 2007 ; juste le temps de corrompre les cultures BIO.

Plus intéressant encore, Mme Lagarde était auparavant avocate d’affaire dans le cabinet international « Baker & Mc Kenzie » qui a comme client américain… la firme MONSANTO !

En vocabulaire, on appelle ça la collusion… Je viens d’apprendre cela, et ça… m’énerve… » samedi 6 mars 2010 Madeleine Labie, Europe écologie les verts Source www.madeleinelabie.fr


Christine Lagarde


Née Lallouette le 1er janvier 1956 à Paris, est une personnalité politique française, précédemment avocate et femme d’affaires.

Après une formation en droit et une carrière au sein du cabinet d’avocats américains Baker & McKenzie, elle occupe le poste de ministre déléguée au Commerce extérieur de 2005 à 2007 et de ministre de l’Agriculture et de la Pêche en 2007. Elle est ministre de l’Économie de 2007 à 2011, ce qui fait d’elle la première femme à occuper ce poste dans un pays du G8.
Le 5 juillet 2011, elle devient directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), devenant ainsi la première femme (hors périodes de direction intérimaire) à occuper cette fonction

octobre 30th, 2012

Posted In: Ecologie

Étiquettes :

Leave a Comment

http://www.actu-environnement.com/ae/news/fonte-record-banquise-2012-16458.php4

http://sciencesetavenir.nouvelobs.com/nature-environnement/20120827.AFP6867/record-de-fonte-battu-pour-la-banquise-de-l-arctique.html

La banquise de l’océan Arctique a atteint un nouveau record de fonte, ont expliqué lundi des chercheurs américains qui voient là un nouveau signe des effets à long terme du réchauffement climatique.

Selon un communiqué de l’université du Colorado à Boulder (ouest), la banquise ne s’étend plus que sur 4,10 millions de km2, soit près de 70.000 km2 de moins que le précédent record datant du 18 septembre 2007.

août 29th, 2012

Posted In: Ecologie

Étiquettes :

Leave a Comment

Page suivante »
css.php