Coeur naturiste

Naturisme – Ecologie – Actu des calanques + Divers


Berlusconi ne doit pas être un amateur d'art, lui qui détient des chaînes publics avec ses émissions "discutables", se sent offusqué par un sein d'un tableau du XVII°s.
Le 4 août 2008, il apparait à la télé avec, en fond, un tableau de Jean-Baptiste Tiepolo "la Vérité dévoilée par le Temps" que beaucoup connaissent en Italie. Apparemment le sein de la dame qui pourrait apparaître à côté de son visage à la télé le gêne, alors plutôt que de déplacer le champs visuel, il masque ce sein de la copie (heureusement encore que ce n'est pas l'original !).
Pourtant c'est Berlusconi, le chef du gouvernement, qui a décidé de mettre ce tableau sur le mur de la salle de presse du palais Chigi à Rome !

"Qui pourrait se sentir offensé face à la Vérité nue de Tiepolo ? C'est une sottise absolue", a réagi Antonio Paolucci, directeur des musées du Vatican et ancien ministre de la culture.

http://expresse.excite.fr/news/1482/Silvio-Berlusconi-ou-lart-de-la-censure-a-litalienne
http://www.la-croix.com/photo2/index.jsp?docId=2345757&rubId=4085

octobre 20th, 2008

Posted In: Non classé

Étiquettes :

2 Comments


Sylvie, President of the APNEL, thus took part in the clip of the French rock group "Démago".
The song "to breathe" denounces the influence of society on our personal freedom,
in particular, for us, against free nudity.
http://www.vivrenu.com/article.php?sid=807
———————————————————-
Sylvie, Présidente de l'APNEL, a donc participé au clip du groupe de rock français "Démago".
La chanson "respirer" dénonce l'emprise de nos sociétés sur nos libertés individuelles,
en particulier, pour nous, contre la libre nudité.
http://www.vivrenu.com/article.php?sid=807

http://tf1.lci.fr/infos/high-tech/0,,3821409,00-nus-contre-systeme-plein-paris-.html
Sur la passerelle du Canal St Martin, on reconnaît Sylvie, de l'Apnel.

http://www.youtube.com/watch?v=RWQR9MxZ9jk

juillet 18th, 2008

Posted In: Non classé

Étiquettes :

4 Comments


Photo de BARBEY-CHARIOU Erwan
Après le succès des deux salons ART DU NU organisés en 2005 et 2006 à l’Espace Champerret de Paris, il a été décidé de produire un livre d’art exclusivement dédié aux artistes travaillant cette thématique du nu.
Un livre regroupant des oeuvres de peintures, de sculptures et de photographies.

http://www.artdunu.com/
Ex de mise en page du livre

Photo d'Eric Jean

Sculptures de Pierre Merlier

Peinture de chipilova nath :

juillet 18th, 2008

Posted In: Non classé

Étiquettes :

Leave a Comment


C'est toujours un petit bonheur de voir deux passions se relier.
J'ai une passion pour des musiques "marginales" pour diverses raisons dont quelques groupes célèbrent à leur manière une vision de la vie particulière qui, pour certains, n'est pas très loin des valeurs du naturisme.

Sigur ros, un groupe Islandais a pour dernier single un titre qui célèbre la nature. Quoi de mieux pour la mettre en valeur que se mettre soi-même nu, comme elle, sans artifice et sans attitude outrancière.
En fait, ils font comme nous. Ils se baignent nus dans une rivière, se baladent nus, s' amusent, sauf qu'ils le font en chanson.
Evidemment, je ne suis pas utopiste au point de penser que leur but est de promouvoir le naturisme ou même le nudisme.
Mais ce clip est fait sans flou, sans extravagance et reflète un bon état d' esprit.
Un titre éminemment naturiste dans le fond.

———— ——— —–
Pris sur lesinrocks.com

Heureux Islandais, qui lors d'un concert en plein air destiné à célébrer les vertus de la nature, et par là même nommé Náttúra, on pu voir se succéder sur scène Björk et Sigur Rós lors d'une même soirée.
Encore plus heureux Islandais, qui ont, un peu ahuris, vu la première rejoindre les seconds pour jouer, avec eux et à la batterie, leur dernier et merveilleux single, Gobbledigook, dont le clip reste
visible à cette adresse:

http://www.onlike.net/videos/791-tous-nus-avec-sigur-ros-et-le-clip-gobbledigook/

Minilien
http://minilien.com/?JauHtMeZgE

Un autre lien (transformé en mini lien car trop long à donner intégralement
http://minilien.com/?DEwRy3Ud8c

Un autre lien avec une meilleure qualité :
http://link.brightcove.com/services/player/bcpid1348426473?bctid=1631207505

Le site du groupe :
http://www.sigurros.com
La vidéo sur le site du groupe (faut avoir Quicktime vidéo à jour)
http://www.sigurros.com/dvd3.asp

———-
A voir également sur le blog naturisme et Vacances de Jean et Nicole :

http://naturismevacances.skynetblogs.be/post/5971371/sigur-ros–gobbledigook

Le clip vidéo est placé en permanence (bas de la colonne de gauche) sur le blog.

http://naturismevacances.skynetblogs.be/

juillet 17th, 2008

Posted In: Non classé

Étiquettes :

Leave a Comment

Copier coller issu de :
http://www.evene.fr/culture/agenda/la-pudeur-des-icebergs-3767.php
Présentation du spectacle :

'La pudeur des icebergs' apparaît comme la cristallisation d'une réflexion sur la présence de soi à l'autre. Sur la scène, des corps nus dans un espace nu subissent l'essentielle vulnérabilité de la condition humaine, où l'être remporte parfois des victoires inespérées sur le paraître. Avec cette oeuvre épurée, Daniel Léveillé (co-chorégraphe, avec Marie-Andrée Gougeon) creuse encore plus profondément le seul et même sillon : la dure confrontation du corps face au corps de l'autre, le tracé, l'élan et la chute inexorable du mouvement.

Photos de Rolline Laporte




Article de Libération
http://www.liberation.fr/culture/237331.FR.php

Sur youtube :
http://www.youtube.com/watch?v=tyli8VFpluE

J'ai lu quelque part qu'un DVD serait en préparation mais pas de nouvelle pour l'instant.

Autres articles sur ce blog traitant de pièces de théatre nues :
http://my.opera.com/progmarseilleman/blog/2008/07/13/dossier-art-et-nudite-theatre-nu-a-madrid
http://my.opera.com/progmarseilleman/blog/2008/04/24/piece-de-theatre-nue

juillet 17th, 2008

Posted In: Non classé

Étiquettes :

Leave a Comment

Un spectacle de chansons proposé par des chanteurs nus a eu lieu à Madrid et le site nudismo.org (association de promotion du naturisme de la région de Madrid) a réuni des naturistes madrilènes pour
assister nus à la représentation quelques liens sur ce spectacle d'origine new-yorkaise avec un article
de "el pais" et une video sur "elmundo":

http://www.cantandodesnudos.com/

http://www.naturismo.org/adn/eventos/cantandodesnudos.html

http://www.elmundo.es/elmundo/2008/03/15/videos/1205547207.html


Autres articles sur ce blog traitant de pièces de théatre nues :

[/ALIGN]
http://my.opera.com/progmarseilleman/blog/2008/04/24/piece-de-theatre-nue
http://my.opera.com/progmarseilleman/blog/2008/07/17/http-www-evene-fr-culture-agenda-la-pudeur-des-icebergs-3767-php

juillet 13th, 2008

Posted In: Non classé

Étiquettes :

Leave a Comment

http://pointdebasculecanada.ca/spip.php?article460

La Haute Cour de Delhi sur la liberté d'expression en Inde
mardi 10 juin 2008, par Annie Lessard

Dans les affaires Macleans/Mark Steyn et Ezra Levant, la Haute Cour de l'Inde trancherait en faveur de la liberté d'expression. Dans une cause impliquant des plaintes multiples contre un peintre musulman
par des hindous hypersensibles se disant offensés par ses œuvres représentant des déesses hindoues nues, la Cour a rendu une décision remarquable. Elle insiste sur la protection des créateurs et des
dissidents contre des individus hypersensibles ou malveillants qui instrumentalisent les tribunaux à des fins de harcèlement et de censure.

L'affaire de New Delhi mettait en cause le « Picasso de l'Inde » MF Husain qui a fait l'objet d'accusations criminelles multiples devant des tribunaux aux quatre coins du pays par des hindous indignés par ses oeuvres.

Nous traduisons un article par l'indien Shashi Tharoor, qui a fait carrière comme Haut fonctionnaire aux Nations-Unies. L'Inde a soutenu sa candidature à la succession de Kofi Annan comme secrétaire général
de l'ONU en 2006.

Traduction de : Be more tolerant towards creative fields, par Shashi
Tharoor, The Times of India, le 1er juin 2008

La semaine dernière, j'ai écrit sur le jugement marquant rendu le 8 mai par le juge Sanjay Kaul Kishan de la Haute Cour de Delhi, accueillant un certain nombre de requêtes présentées par le peintre MF Husain. L'artiste nonagénaire avait demandé le renvoi de plusieurs plaintes déposées contre lui pour avoir prétendument porté atteinte à la morale publique et aux bonnes mœurs par son utilisation « obscène » de la nudité dans ses tableaux, en particulier ceux des déesses hindoues et de « Bharat Mata ». Bien que la décision du juge dispose des aspects juridiques de l'affaire, ses observations plus larges sur le cas méritent l'attention de chaque Indien qui réfléchit.

La plus importante de celles-ci, je crois, est son rejet de la tendance de personnes hypersensibles (ou aux intentions malveillantes) à travers le pays à se prétendre offensées par des œuvres artistiques et littéraires.

Si vous êtes facilement offensés, soutient le juge Kaul, ne lisez pas le livre, ne regardez pas la peinture ou n'ouvrez pas le site Internet qui vous offense, mais n'empêchez pas l'artiste ou l'écrivain de jouir de sa liberté d'expression garantie par la Constitution.

Ce qui est essentiel, selon le juge Kaul, est de se pencher sur l'œuvre d'art du point de vue de l'artiste – son intention plutôt que la réaction du spectateur hypersensible. (…)

Mais le juge Kaul va encore plus loin en étendant les limites de ce qui est permissible en Inde. La nudité et le sexe, soutient-il, ont une place d'honneur dans l'art et la littérature : « Dans le pays du
Kama Sutra, pourquoi se détourner même de son nom ? » demande-t-il avec surprise. « La beauté réside dans les yeux du spectateur, de même que l'obscénité …. Dans la tradition indienne, le sexe a été
conçu comme une partie intégrante d'une vie pleine et complète. Il est fort regrettable qu'un nouveau « puritanisme » émerge au nom de la pureté culturelle de l'Inde et qu'une foule de gens ignorants
vandalisent l'art et nous poussent vers une ère pré-Renaissance ».

C'est un merveilleux langage dans un arrêt de la Haute Cour. Les lecteurs ne doivent pas oublier que l'Inde, contrairement aux États-Unis, n'a pas un droit absolu à la liberté d'expression. Dans notre
pays, l'article 19 (2) dit que la liberté d'expression peut être limitée par … « des restrictions raisonnables dans l'intérêt de la souveraineté et de l'intégrité de l'Inde, de la sécurité nationale,
des relations amicales avec des États étrangers, de l'ordre public, de la décence ou des bonnes mœurs ou en relation avec l'outrage au tribunal, la diffamation ou l'incitation à commettre un crime ». En
d'autres termes, un juge avec un état d'esprit différent aurait pu facilement interpréter les exigences de l'ordre public, de la décence et de la moralité de façon plus étroite. Nous, Indiens, sommes
chanceux qu'une série de jugements au fil des ans, culminant avec celui-ci, ont penché la balance de manière décisive en faveur de nos libertés.

Le juge Kaul est sensible à l'accusation que les attitudes libérales face à l'art et à l'obscénité reflètent les inclinations d'une minorité privilégiée et que la plupart des Indiens pourraient
effectivement être offensés par le type d'art que son jugement protège. Il écrit : « La démocratie a des implications morales plus larges que la simple expression des vues de la majorité. (…) Dans une
vraie démocratie, le dissident doit se sentir chez lui et ne pas avoir à regarder nerveusement par-dessus son épaule dans la crainte d'être arrêté ou de subir des lésions corporelles, ou encore des
sanctions économiques et sociales pour ses vues non conventionnelles ou ses critiques. Il doit y avoir une liberté d'exprimer des pensées que nous méprisons. La liberté d'expression n'a pas de sens s'il n'y
a pas de liberté après l'expression. La réalité de la démocratie doit être mesurée par le degré de liberté et de tolérance qu'elle accorde ».

Ces mots devraient rassurer non seulement MF Husain, mais les artistes et les écrivains à travers le pays qui, au cours des dernières années, ont été victimes de l'hypersensibilité d'autres personnes. « L'intolérance », écrit le juge Kaul, « est tout à fait incompatible avec les valeurs démocratiques. Cette attitude est totalement contraire à notre psyché et tradition indiennes ». Il poursuit en avertissant que le système de justice pénale « ne devrait pas être utilisé comme un recours pratique pour ventiler toutes les objections à une œuvre artistique » et être utilisé comme un « outil » dans les mains de personnes sans scrupules pour bafouer les droits des artistes.

Le juge déclare qu'un « juge d'instruction doit examiner chaque cas afin de prévenir le dépôt de plaintes vexatoires et frivoles et s'assurer qu'il ne soit pas utilisé comme un outil pour harceler l'accusé, ce qui équivaudrait à un grave abus de la procédure du tribunal …. Outre l'élément de harcèlement, il y aurait une peur croissante et une atteinte à la liberté d'expression des créateurs ». Il dénonce « le grand nombre de ces plaintes qui ont pour résultat que des artistes et autres créateurs doivent parcourir le pays de part en part pour se défendre contre des procédures criminelles initiées par des individus hypersensibles ou aux motivations cachées, y compris la publicité ».

Espérons que ces paroles seront entendues et que les autres plaintes contre Husain – il y en a encore trois en suspens – seront bientôt retirées. Dans l'intervalle, la décision du juge Kaul est une remarquable charte de la liberté artistique en Inde. « J'ai écrit ce jugement », conclut-il, « avec le fervent espoir que c'est un prologue à une réflexion plus large et une plus grande tolérance pour
la créativité ». Chaque Indien préoccupé par la liberté d'expression devrait se joindre aux applaudissements.

juillet 6th, 2008

Posted In: Non classé

Étiquettes :

Leave a Comment

Il y a beaucoup d'artistes qui trouvent dans la beauté des corps nus une inspiration inépuisable.
Les corps nus représentent souvent la pureté, la nature, l'innocence ou la genèse (entre autres).
Je vous propose ici une petite introspection sur une artiste peu connue

Présentation de l'artiste issu du site : http://www.dragonjazz.com/progart.htm

Artiste brésilienne vivant à Londres, Kim Poor a inventé une technique de peinture à base de poudres de verre fondues sur de l'acier. Salvatore Dali, qui a rencontré Kim Poor en 1974, fut impressionné par son style fantomatique qu'il qualifia de diaphanisme. Elle s'est fait connaître en 1976 par la réalisation de la pochette de Voyage Of The Acolyte, premier disque en solo du guitariste de Genesis, Steve Hackett dont elle fut l'épouse jusqu'en 2007.







février 19th, 2008

Posted In: Non classé

Étiquettes :

Leave a Comment

Cet article, provenant du canard enchainé, montre le ridicule de la censure anti-nudité. Une véritable méprise de l'art et de la culture sous pretexte de jugements arrièrés et sans fondement.



janvier 21st, 2008

Posted In: Non classé

Étiquettes :

Leave a Comment

« Page précédente
css.php