Coeur naturiste

Naturisme – Ecologie – Actu des calanques + Divers

Photos concernant la vie des naturistes à l’hôpital Caroline au Frioul qu’ils ont occupés avec l’autorisation de la Mairie de Marseille entre 1930 et 1935

Die neue zeit 1932

De Pentafla (magazine espagnol)

Figaro (magazine allemand) 1930

Le site de l’Hôpital Caroline a subit les bombardements de la seconde guerre mondiale, il est en cours de restauration. Mes photos ont été d’un bon secours pour l’association qui gère les travaux étant donné qu’elles montraient l’hôpital avant les bombardements et parfois sous un angle qu’ils ne connaissaient pas, sans compter ce court épisode historique qu’ils ignoraient.

juillet 18th, 2019

Posted In: Histoire du naturisme, Liberté, Naturisme

Leave a Comment

Depuis en matière de pudibonderie, on a rarement fait mieux. Extrait de la Revue de l’Alliance nationale pour l’accroissement de la population française.

avril 28th, 2019

Posted In: Histoire du naturisme, La pudeur, Liberté, Politique, Société

Leave a Comment

1970.12 – LVS n°6/7 – Psychologie du nudisme

août 3rd, 2018

Posted In: Culture, Fédération Française de Naturisme, Liberté, Société

Leave a Comment

1983 nov-décembre – La vie au soleil n° 97

juillet 24th, 2018

Posted In: Histoire du naturisme, Liberté

Leave a Comment

A Toulouse, la piscine Nakache fait la chasse aux seins nus

Ses eaux bleues, sa cascade et ses gardiens zélés. A la piscine Nakache, la plus grand bassin extérieur de Toulouse, les femmes doivent cacher leur poitrine, y compris sur les plages, au risque de se faire tancer par des agents de sécurité qui vont plus loin que le règlement ne les y autorise.

Alors que la Suède autorise depuis près de deux ans le topless dans les bassins des piscines municipales, qu’un espace naturiste s’ancre pour la deuxième année au Bois de Vincennes, des agents de surveillance de la piscine Nakache font la chasse aux seins nus.

Très récemment, une jeune femme, installée au bord de l’eau, s’est fait rappeler à l’ordre par un gardien qui l’a sommée de se couvrir la poitrine. Devant sa résistance, il a fait venir en renfort une collègue qui s’est montrée tout aussi catégorique : « Vous pouvez être seins nus allongée mais pas debout », lui a-t-elle indiqué. La scène se déroulant à proximité d’autres baigneuses, l’une d’entre elles, est intervenue en demandant à voir le réglement interdisant le topless à la piscine. Elle a aussitôt été menacée de se faire « expulser » de la piscine et « verbaliser » si elle persistait à ne pas remettre elle aussi le haut. La sirène de fermeture a mis un terme à l’épisode mais l’incident a échauffé les esprits.

Autorisé en dehors de la baignade

Une témoin de la scène, en maillot une pièce, a promis d’écrire un courrier à la mairie pour dénoncer « ces abus » qui viennent alourdir « la longue liste des interdits ». « C’est la liberté de chacune », s’indigne-t-elle en réponse à deux jeunes filles qui trouvaient « normale » l’intervention des gardiens. Il faut dire qu’au bord des bassins, le topless est de moins en moins pratiqué, quand bien même il est autorisé.

Car le réglement intérieur des piscines toulousaines, établi par arrêté municipal, est très clair. L’article 11 stipule que « l’accès au bassin se fait uniquement en tenue correcte de bain (« string et seins nus interdits » et que « tout baigneur doit porter un vêtement de bain spécifique à la pratique d’une activité aquatique et de la natation », en l’occurrence pour les femmes « un maillot de bain une ou deux pièces traditionnels ».

« La liberté de chaque femme »

Il n’est donc nullement interdit d’être seins nus sur les plages, que l’on soit allongé, debout ou assis. Ce que confirme Laurence Arribagé, adjointe en charge des sports à la mairie de Toulouse. « Il relève de la liberté de chaque femme de bronzer et de s’exposer comme elles le souhaitent. Je vais faire passer une note par rapport à ça auprès de tous les surveillants de baignade, maîtres-nageurs et agents. Mais pour se baigner, il faut se couvrir, c’est le règlement, cela a toujours été comme ça », explique l’élue.

Les gardiens vont plus loin que le règlement

« Les gardiens vont plus loin, sans aucune légitimité, que le règlement municipal qui est déjà inégalitaire. Au nom de quoi peut-on interdire aux femmes d’être seins nus dans l’eau alors que les hommes, eux, y sont autorisés ? Sous prétexte que leur poitrine pourrait susciter le désir et qu’il est incorrect de la montrer? Le corps de la femme ne lui appartient donc pas ? Elle en est dépossédée, réduite au statut d’objet. Alors que dans le monde entier des voix s’élèvent pour remettre en cause cette vision rétrograde et injuste, à Toulouse, des gardiens font la chasse aux seins nus… », s’insurge la jeune femme.

Dans le cadre de la prochaine révision de la Constitution, le Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes (HCE) a appelé à rendre le texte « garant » de l’égalité femmes-hommes et à faire de cette dernière « un principe fondamental de l’organisation des pouvoirs publics et de la société ». En commençant, pourquoi pas, dans les bassins des piscines municipales ?

JOHANNA DECORSE

 

https://www.ladepeche.fr/article/2018/07/04/2830421-toulouse-piscine-nakache-fait-chasse-seins-nus.html

 

juillet 8th, 2018

Posted In: Liberté, Société

Leave a Comment

Sale journée pour nos libertés « virtuelles ».
Aujourd’hui, mon compte principal Facebook vient d’être de nouveau suspendu pour 30 jours. Cette fois, les photos incriminées n’ont aucun sexe, ni tétons, de visibles …..et les publications datent de plus d’un an.
Mais je ne vous en aurai pas parlé si ça n’aurait pas entrainé la suspension de la page publique de l’association qui nous permet d’avoir des contacts avec les médias et de la visibilité (plus de 2000 abonnés).
J’ai demandé un réexamen de cette suspension mais notre page est désignée comme « pornographique » par Facebook !!
Et je ne sais pas quand ils vont nous répondre …..

juillet 4th, 2018

Posted In: Liberté, Société

One Comment

C’était en 2017 👍 ✌️

Bravo à eux

En juillet 1997, le parc d’Oka avait porté plainte à la police, la Sûreté du Québec nous avait menacés de nous rhabiller…mais les naturistes du Parc près de Montréal ont été victorieux et la plage a adopté le nom «OKApulco».

En 2017 nous fêtons la 20ième anniversaire du nom d’OKApulco avec…

Maggie et Alex qui apprécient la promenade sur le littoral du Lac des Deux-Montagnes, une activité fort populaire par les usagers du Parc, habituellement sans vêtements.

Mais aujourd’hui sous la chaleur du soleil Maggie propose à Alex de faire un petit détour.

En route, ils rencontrent Michel, personnage très connu pour ses œuvres en sable. Michel porte aussi un T shirt fêtant la 20ième anniversaire pour le petit détour.

Maggie, Alex et Michel visitent le bistro d’OKApulco où Martin les attendent. Quelque chose de froid pour une journée chaude?

À noter la consigne particulière en bas du menu.

Plusieurs usagers se rendent à OKApulco en vélo, en bateau…même en avion.

Pendant cette journée Michel travaillait sur son œuvre en sable…

…et l’œuvre final à la fin d’une belle journée à la plage d’OKApulco.

Texte et photos par Jacques-André Gill

mai 18th, 2018

Posted In: Liberté, Naturisme, Québec

2 Comments

1986 – août – La vie au soleil n°112

mai 16th, 2018

Posted In: Culture, Fédération Française de Naturisme, Histoire du naturisme, La pudeur, Liberté, Naturisme, Société

Leave a Comment

1973 – août sept – La vie au soleil – n°25

avril 18th, 2018

Posted In: Culture, Histoire du naturisme, Liberté, Société

2 Comments

2016-août-Naturisme Magazine N°43  

 

mars 27th, 2018

Posted In: Culture, Liberté, Société

Leave a Comment

Page suivante »
css.php