Coeur naturiste

Naturisme – Ecologie – Actu des calanques + Divers

Jeanne Humbert, comme son époux Eugène, était avant tout une militante néo-malthusienne : elle défendit ces idées jusqu’à sa mort en 1986. Dans les années 30, le malthusianisme était une pensée poursuivie pénalement. Les auteurs risquaient des peines de prison.

Elle était aussi eugéniste mais il faut replacer cette vision politique sociale extrême dans son contexte. Beaucoup croyaient que les dérives anti-hygiéniques de toute une vie se transmettaient de génération en génération par le biais de l’éducation mais aussi par les gènes. De nombreux milieux affirmaient que les personnes vivant dans un taudis malpropre ne devraient pas procréer car elles élèveraient leurs enfants dans un environnement inadéquat et ne pourraient pas correctement les éduquer. https://fr.wikipedia.org/wiki/Jeanne_Humbert

Le livre « En pleine vie » contient une vieille photo des Naturistes de Provence au Frioul en 1930

juillet 15th, 2019

Posted In: Histoire du naturisme, Politique, Société

4 Comments

L’origine des articles est précisé avant avec la date

1932.08.14 – l’intransigeant

1932.08.14 – le petit marseillais

1932.08.14 – le petit troyen

1932.08.20 – je suis partout

1932.08.27 – Je suis partout


1932.08.30 – Le Figaro

1932.11.05_Je_suis_partout

1933.03.08 – le populaire

1933.03.09 – la croix

1933.04.12 – la croix

1933.07.20 – le populaire

1933.11.18 – La croix

1934.01.25 – la croix

1934.04.10 – l’ére nouvelle

1934.04.11 – l’oeuvre

1935.02.12 – l’Ouest éclair Rennes

juillet 6th, 2019

Posted In: Allemagne, Histoire du naturisme, Politique, Société

4 Comments

Depuis en matière de pudibonderie, on a rarement fait mieux. Extrait de la Revue de l’Alliance nationale pour l’accroissement de la population française.

avril 28th, 2019

Posted In: Histoire du naturisme, La pudeur, Liberté, Politique, Société

Leave a Comment

https://mobile.francetvinfo.fr/politique/femme-voilee-a-la-plage-un-depute-eelv-conseille-a-morano-d-essayer-le-naturisme_673169.html

Le député EELV François-Michel Lambert, le 1er octobre 2013 à l\'Assemblée nationale.
Le député EELV François-Michel Lambert, le 1er octobre 2013 à l’Assemblée nationale. (MAXPPP)

Femme voilée à la plage : un député EELV conseille à Morano d’essayer le naturisme

C’est ce qu’on appelle manier l’ironie avec dextérité. Réagissant aux récents propos de Nadine Morano sur la présence d’une femme voilée à la plage, un député écologiste se dit « prêt à faire découvrir » le naturisme à l’ancienne ministre UMP.

Dans un message posté sur son compte Twitter, mardi 19 août, François-Michel Lambert, élu EELV des Bouches-du-Rhône, affirme ne pas avoir de « questionnement sur les tenues féminines à la plage », ayant une préférence pour les plages naturistes. « Prêt à le[s] faire découvrir à Morano 😉 », ajoute-t-il.

« Une provocation plus qu’une invitation »

« Non ce n’est pas une vraie invitation, précise le député EELV. L’idée était de dire que ce genre de propos nous gonfle tous. » Quand on l’interroge sur ses vacances naturistes, François-Michel Lambert préfère garder « son intimité ». « La politique ce n’est pas comment Martine va à la plage. Ce que je voulais c’était montrer le vide intersidéral dans la proposition politique de la droite. »

Lundi, Nadine Morano s’est offusquée de la présence d’une femme voilée à la plage, quelque part en France, dans un billet d’humeur publié sur Facebook, y voyant une « atteinte à notre culture ». « La France est un Etat laïque : il convient de l’aimer, de respecter sa culture et le droit des femmes, ou il convient d’aller vivre ailleurs ! », avait-elle ajouté. Ses propos ont suscité de vives réactions, à gauche comme à droite.

mars 24th, 2018

Posted In: Politique, Société

Leave a Comment

COMMUNIQUE DE L’ASSOCIATION SANTE LITTORAL SUD A PROPOS DU GROUPE SCOLAIRE MADRAGUE DE MONTREDON

-Son diagnostic résulte de l’opération nationale de diagnostic des établissements scolaires construits sur ou à proximité d’anciens sites pollués. Une école maternelle et une école élémentaire ont été construit en 1975 sur la friche d’une verrerie et à proximité de l’usine Legré-Mante fermée en 2009.
Ce diagnostic a mis en lumière l’existence de plusieurs sources de pollution potentielles dont une forte concentration de  » gaz de sols toxiques » sous les bâtiments, pouvant affecter à terme la qualité de l’air et de l’eau de l’établissement.
-La mobilisation des parents d’élèves s’inscrit donc dans une volonté de prévention de tout danger d’exposition chronique aux polluants, car il est désormais reconnu que les effets sur la santé de jeunes enfants existent même à très faible dose et sur une longue (scolarité de 7 années).

Les parents demandent : une mise en sécurité complète des locaux, ce qui consiste à : Surveiller régulièrement l’étanchéité des dalles pour prévenir tout ce qui permettrait le passage des gaz dans les lieux de vie (Classes, dortoirs, réfectoire, bureaux). Surveiller en parallèle la qualité de l’air intérieur comme un moyen d’alerte de toute dégradation. Isoler toute les terres à nu pouvant entrer en contact avec les jeunes enfants (danger d’ingestion) , et faire un nettoyage régulier des aires de jeux (danger d’inhalation).
D’améliorer le système de ventilation (vide sanitaire et locaux) afin d’éviter ou limiter tout danger de concentration des gaz.

-Prévention et protection de la santé. Application du principe de précaution (inscrit dans la Constitution française) . Ainsi de nombreux parents, en complément des mesures de mises en sécurité souhaitent que leurs enfants, à titre préventif, bénéficient d’un accompagnement médical des services compétents (plombémie et autres analyses adaptées aux produits détectés)
Ils attendent des réponses concrètes à cette démarche préventive et un soutien des différents services : Préfecture/Dreal (sols pollués), Mairie de Marseille(travaux) ARS, Santé Publique France (santé)

Association Santé littoral Sud contact@comite-sante-littoral-sud.org février 2018

février 13th, 2018

Posted In: Ecologie, Politique

Leave a Comment

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/11/28/97001-20171128FILWWW00194-paris-tout-nu-pour-protester-en-plein-conseil-d-arrondissement.php

      En quelques secondes grâce à un système élaboré de bandes à scratch, un militant associatif s’est déshabillé hier soir et est resté tout nu pendant plusieurs minutes devant un conseil d’arrondissement ébahi à Paris, pour protester contre des projets d’expulsion.

 

L’homme, qui venait de se présenter à un micro réservé aux interventions du public, «a porté la main à sa ceinture et dans un bruit de scratches généralisé, a arraché tous ses vêtements. C’était du Arturo Brachetti», cet artiste réputé pour ses changements rapides de costumes, a raconté à l’AFP Eric Azière, président du groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris et élu du XIVe où s’est déroulé l’incident.

Qui n’est pas encore entré dans la course au développement de l’IA ? Les investisseurs ne se trompent pas, le marché de l’IA atteindra plus de 35 milliards de dollars d’ici 2025. Les GAFAM veillent à garder une longueur d’avance en rachetant les start-up qui se démarquent sur le sujet.

Benoît Delol, un responsable d’association qui n’a pu être joint par l’AFP, a raconté au journal Le Parisien qu’il s’était «préparé et entraîné comme un Chippendale. J’avais un costume spécial à scratch qui m’a permis d’être nu en un éclair». Il protestait contre l’expulsion programmée, selon lui, de son association de coworking pour précaires, intitulée Mon 1er bureau, du site Les Grands Voisins, qui accueille des associations dans le XIVe.

«Il est resté deux bonnes minutes avec un panneau à la main « Non à l’expulsion de Mon 1er bureau »», a poursuivi M. Azière, «puis un appariteur l’a conduit gentiment vers la sortie et il a disparu. Son acte n’était ni agressif ni outrageant. Ca a mis le conseil municipal de bonne humeur», a commenté l’élu.

Autre topic sur le sujet 

https://www.vivrenu.com/viewtopic.php?forum=130&topic=24798

novembre 30th, 2017

Posted In: Nudité urbaine, Politique, Société

Leave a Comment

Texte de Christian G.
Il y a deux ans, des « fauteuils » de théâtre antique en terre massive taillée, découverts fortuitement près de la Joliette, disparaissaient mystérieusement.
Si aucun élément nouveau n’est survenu depuis : personne, officiellement, ne sait si ces fauteuils en pierre taillée ont réellement été jetés aux ordures comme cela a été dit, ont été « perdus », ont été vendus illégalement, ou sont déposés dans le jardin d’un notable local.
Quelle honte !
En 1967-68, quand dans ma période de production de photos, films et éditions à caractère documentaire et scientifique, j’avais sorti la première publication sur la découverte fortuite du port antique de Massalia, les archéologues qui en avaient rédigé le texte m’avaient confié leur certitude que Marseille possédait, enseveli, le plus grand et beau théâtre antique en plein air de France, d’Italie et de Grèce.
D’après les parties exhumées par hasard de temps en temps, ce splendide théâtre s’étendait sur le flanc de la butte du Panier depuis les abords de l’actuel Fort-St-Jean jusqu’aux abords de l’ancien hôpital Hôtel-Dieu
Il n’en reste que quelques misérables gradins coincés entre deux grands immeubles récents près du collège du Vieux-Port, et les fauteuils de pierre taillée disparus font partie de la démolition successive de toutes les parties de ce grand théâtre, découvertes au hasard de construction d’immeubles.
Outre l’intérêt du patrimoine, c’est aussi des millions d’euros de recettes touristiques et de recettes de spectacles (cf le théâtre antique d’Orange, pourtant plus petit !) sacrifiés pour le profit cupide immédiat.

septembre 26th, 2017

Posted In: Politique, Société

Leave a Comment

Facebook applique une politique à l’image de la société, une vision hypocrite où la nudité pose visiblement plus de soucis que le meurtre et la torture. Une vision nudophobe où finalement la vie, dans son expression la plus naturelle qu’est la nudité non sexuelle, se retrouve bannie comme elle peut l’être dans la vie réelle. Une sorte d’épée de Damoclès virtuelle comme si on n’en avait pas assez dans la « vraie vie ». C’est finalement une conception qui aplanit nos différences dans notre diversité d’expression. La société voudrait nous mettre dans un moule, faudrait qu’on pense à peu près tous la même chose et qu’on adopte tous la même façon de vivre, ce serait tellement pratique pour mieux nous diriger. Il faudrait rentrer dans le rang pour ne choquer où interpeler personne, quitte à ce que le monde croit en des thèses fausses comme la pudeur qui serait innée et naturelle alors qu’elle nous a été inculqué depuis seulement trois siècles par la religion. Des thèses qui assurent qu’il faut se méfier du voisin de peur qu’on subisse les terribles actualités dont les médias se délectent de nous raconter à longueur de journée.

Voici comment Facebook considère notre droit fondamental à la liberté d’expression et de quelle manière, ce réseau social piétine le droit des pays dans lesquels il s’implante. Le naturisme est légal dans un pays ? Des articles de presse sont vendus sans floutage dans la presse ? Facebook s’en contrefiche en censurant ces publications pourtant à la vue de tous dans les kiosques à journaux ! Facebook fait le tris parmi les actualités « acceptables » et celles qui le sont moins. Le tableau de « L’origine du monde » est un chef d’œuvre reconnu dans le monde entier (ou presque !) ? Facebook n’y voit que de la pornographie comme au bon vieux temps des inquisiteurs …

Par contre, diffuser des meurtres d’homosexuels pendus par Daesch, des tortures d’animaux en vidéo, des enfants dénudés sur un lit, là pas de souci, c’est de « la liberté d’expression » selon Facebook et il leur faut des dizaines de signalements pour supprimer ces publications alors qu’un seul signalement suffit pour supprimer une photo naturiste …..

(suite…)

septembre 24th, 2017

Posted In: Art et nudité, Liberté, Naturisme, Politique, Société

One Comment

http://tvmag.lefigaro.fr/le-scan-tele/actu-tele/2016/02/22/28001-20160222ARTFIG00169-peut-on-montrer-un-sexe-a-la-television.php

«C’est mon choix de vivre nu», voilà la thématique du programme de Chérie 25 exploitée, dès ce lundi. Évelyne Thomas s’intéressera à ces personnes adeptes du naturisme et les parties intimes de celles-ci seront floutées. Est-ce là une requête du CSA? Quelles sont les règles concernant la nudité à la télévision?

Ces règles sont poreuses et sujettes à interprétation: ce sont les chaînes qui décident dans quel cadre diffuser des images de nudité. Libre à elles donc de flouter ou non des parties intimes. Contacté, le CSA rappelle que cette technique de floutage «n’est pas une recommandation du Conseil, dans la mesure où les chaînes disposent de leur liberté éditoriale. Toutefois, cela peut en effet atténuer le caractère potentiellement choquant de certaines images de corps nus pour les plus jeunes.»

Dans certains cas, la représentation de la nudité peut justifier une classification particulière (interdit aux moins de 10 ans, aux moins de 12 ans…) notamment si les images ont une connotation sexuelle. C’est alors aux chaînes de déterminer si une signalétique est adaptée pour préserver les plus jeunes ; le CSA, lui, ne censure rien par respect de la liberté d’expression et de la communication.

En revanche, après diffusion, le Conseil peut estimer qu’un programme a été mal classifié et peut donc intervenir. Ainsi, en 2014, les Sages sont intervenus auprès de France 2 concernant une émission, classée tous publics, de Ce soir (ou jamais!), consacrée à la thématique: «Le sexe est partout: faut-il s’en réjouir?». Après examen, le CSA avait demandé qu’une signalétique de catégorie III (déconseillé aux moins de 12 ans) soit apposée en cas de rediffusion de cette émission.

En 2013, en revanche, le Conseil avait été plus laxiste suite à la diffusion d’une séquence dans Le Petit Journal (Canal +) dans laquelle un pénis était visible en gros plan, sans avertissement préalable. Malgré les plaintes adressées, le CSA avait retenu la «dimension humoristique» de cette séquence qui n’a donc, selon l’organisme, pas manqué aux règles de la protection des mineurs.

septembre 9th, 2017

Posted In: Culture, Liberté, Naturisme, Politique, Société

Leave a Comment

La Société Française d’Histoire Maritime (SFHM) intervient dans le débat sur le site grec antique de la Corderie à Marseille et soutient sans réserve l’action engagée pour sa préservation et sa valorisation.

Par une lettre du 22 juin adressée à Jean Noël Beverini (voir ci-dessous), le président de la Société Française d’Histoire Maritime M. David Plouviez, universitaire et auteur de nombreux ouvrages, apporte son « entier soutien dans l’action pour la préservation et la valorisation de ces vestiges ».

Placée sous le patronage de l’UNESCO, du Conseil International de la Philosophie et des Sciences humaines, du Comité international des Sciences historiques et de la Commission internationale d’Histoire maritime, la SFHM dont le siège est situé  à Paris sur le site du Centre d’accueil et de Recherche des Archives nationales (CARAN), rue des Francs-Bourgeois, regroupe des Délégations présentes en Aquitaine, Aunis-Poitou-Saintonge, Bretagne, Guadeloupe, Île de France, Normandie et Méditerranée.

Acteur incontournable dans la connaissance, l’approfondissement et la diffusion de l’histoire maritime, elle édite la « Chronique d’histoire maritime », anime des colloques, organise des rencontres internationales sur le modèle des Journées franco-britanniques d’histoire maritime et attribue chaque année le Prix Étienne Taillemite qui récompense un premier livre ou une thèse de doctorat dans le domaine maritime. Sa prestigieuse présidence fut, entre autres, assurée par Étienne Taillemite, inspecteur général des Archives de France, les professeurs Miège et Vergé-Franceschi, bien connu à Marseille dont il est natif, et récemment par le Recteur de l’université d’Angers Henri Legohérel, actuel président de l’Académie de marine.

La délégation « Méditerranée » de la SFHM se réunit alternativement à Toulon au sein du musée de la marine et à Marseille au Palais de la Bourse  sur la Canebière.

Le soutien total de la SFHM que vient de recevoir Jean Noël Beverini est incontestablement une carte majeure par la qualité reconnu de ce nouvel acteur entrant dans le débat, sans ignorer son audience extérieure.

Site Internet de la SFHM : http://www.sfhm.asso.fr

Jean Noël Beverini

Objet : Découverte d’un site grec antique à Marseille.

Monsieur le commissaire en chef et cher collègue,

 

Vous avez eu l’occasion à plusieurs reprises d’appeler mon attention et celle de notre Société sur une découverte archéologique majeure effectuée récemment à Marseille : un site grec antique du V° siècle avant notre ère. Cet espace situé boulevard de la Corderie était déjà riche d’histoire et d’histoire maritime avec, en particulier, l’existence du dernier fragment subsistant du mur rempart élevé sous Louis XIV par l’Intendant général des galères Nicolas Arnoul, répondant aux directives de Colbert.

À la suite de l’élévation de ce mur rempart, les cordiers de Marseille se sont installés à proximité immédiate, disposant là de l’espace nécessaire à leur activité maritime et ont donné leur nom au boulevard actuel de la Corderie.

Aujourd’hui ce site s’enrichit d’une nouvelle découverte exceptionnelle : une carrière antique grecque comportant une zone d’extraction de sarcophages et de leurs couvercles (niveau archaïque) et un important espace de taille de colonnes avec un puits grec (niveau hellénistique). Bien plus qu’une carrière, ce site est un véritable « site de vie antique », le pôle grec visible de Marseille.

Marseille, ville port depuis la plus haute Antiquité, complète ainsi sa riche et longue histoire par cette découverte exceptionnelle d’un site dont il n’existe aucun équivalent en France.

Je suis avec attention l’adhésion qu’expriment, non seulement, les Marseillais mais tous les passionnés en France et hors de France pour la préservation « in situ » de ce site. Vous avez souhaité connaître la position de la Société Française d’Histoire Maritime (SFHM) et obtenir son soutien dans cette action de préservation. Cette défense est inscrite dans nos statuts.  Aussi je vous assure, comme je l’ai déjà fait à Toulon, de mon entier soutien dans votre action pour la préservation et la valorisation de ces vestiges.

Je me souviens qu’un de mes éminents prédécesseurs, monsieur Étienne Taillemite, inspecteur général des Archives de France, vous avait déjà apporté son soutien en 2005 à l’occasion de la découverte de vestiges grecs sur le site du collège Vieux-Port à Marseille, conjointement avec madame Jacqueline de Romilly, de l’Académie française.

Recevez à mon tour mon entier soutien et celui de notre Société. Elle ne peut être insensible à cette préservation.

Tenez-moi informé de la suite réservée à ce site et recevez, cher commissaire et ami, l’expression de mes meilleures salutations maritimes.

David Plouviez

Président de la Société Française d’Histoire Maritime

juillet 8th, 2017

Posted In: Culture, Politique, Société

Leave a Comment

Page suivante »
css.php