Coeur naturiste

Naturisme – Ecologie – Actu des calanques + Divers

Assez maladroitement, la FFN dira souvent dans ses revues que le CHM de Montalivet était le premier centre naturiste français, oubliant toute la partie de l’histoire de notre mouvement qui a précédé la guerre. C’est sous l’impulsion du couple Lecocq que le Centre héliomarin de Montalivet accueille ses premiers estivants en 1950. Il est installé sur un terrain calciné dont personne ne veut, ravagé par un incendie, qui porte encore les stigmates de la guerre, des douilles jonchant le sol. Les installations se font à la sueur des bénévoles. Ce ne sera pas sans peine : des manifestations sont organisées pour empêcher leur implantation ; l’évêque de Bordeaux prendra la tête de nombreux cortèges, mais perdra toute crédibilité quand le public saura que ceux-ci sont financés par les maillots Arena ! Plus dramatique est la mort du maire de Montalivet, Jean Monget, suicidé sous la pression des villageois qui lui en voulaient d’avoir donné son aval à Lecocq, avec lequel on lui promettait de finir en Enfer.

1954 nov déc – La vie au soleil – numéro 38

1956 nov décembre – La Vie au Soleil – numéro 50

 

septembre 13th, 2018

Posted In: Fédération Française de Naturisme, Histoire du naturisme

2 Comments

En 87, l’Etat, par l’intermédiaire des Ministères de l’Industrie, des P et T et du Tourisme, reconnait l’importance sociale et économique du naturisme.

septembre 6th, 2018

Posted In: Fédération Française de Naturisme, Histoire du naturisme

Leave a Comment

août 3rd, 2018

Posted In: Fédération Française de Naturisme, Histoire du naturisme, Naturisme, Société

3 Comments

janvier février 1960 – La vie au soleil – numéro 69 – Histoire du Levant (partie 1)

mars avril 1960 – La vie au soleil – numéro 70 (partie 2)

juillet 29th, 2018

Posted In: Culture, Histoire du naturisme, Société

Leave a Comment

1983 nov-décembre – La vie au soleil n° 97

juillet 24th, 2018

Posted In: Histoire du naturisme, Liberté

Leave a Comment

1983 nov-décembre – La vie au soleil n° 97

juillet 23rd, 2018

Posted In: Histoire du naturisme

Leave a Comment

1959 sept oct – La vie au soleil – numéro 67

juillet 21st, 2018

Posted In: Fédération Française de Naturisme, Histoire du naturisme

Leave a Comment

1959 sept oct – La vie au soleil – numéro 67

 

juillet 21st, 2018

Posted In: Histoire du naturisme, Naturisme

Leave a Comment

1959 juillet aout – La vie au soleil – numéro 66 

juillet 21st, 2018

Posted In: Fédération Française de Naturisme, Histoire du naturisme

Leave a Comment

http://adevarul.ro/locale/braila/nudism-1900-lacu-sarat-turistii-primeau-hydroterapie-phyzioterapie-masaje-bai-electrice-1_54ddd627448e03c0fd917156/index.html

Texte traduit via google translate Nudisme en 1900 à Lacu Sarat. Les touristes ont reçu « l’hydrothérapie, la phytiothérapie, les massages et les bains électriques »

À environ 5 kilomètres de Brăila, Lacu Sărat a connu des moments de floraison maximale au début du XXe siècle, lorsque des touristes de toute l’Europe sont venus ici, attirés par la renommée des boues sapropéliques scienti- fiquement prouvées comme ayant un grand pouvoir de guérison… Depuis lors, il y avait des solariums où les messieurs pouvaient faire du nudisme, séparés des dames.

La mise en place de bains froids et chauds, douches d’eau douce, bains individuels ou mixtes, « hydrothérapie, phyothérapie, massages et bains électriques », sage-femme pour le traitement gynécologique – voici quelques offres de la station, du début du XXe siècle.

A cette époque, les touristes arrivaient à Braila en train où en bateau et, dans la station, ils arrivaient en tramway électrique qui les emmenait directement de la gare.

Dans la station, à côté des bains de boue, les touristes ont trouvé beaucoup d’attractions. Le parc anglais, en fanfare, salle « bowling et croquet », le grand Casino du siècle. XIX, Villa Royale, « Ţancu » Villa, « Poppescu », « Cap. Leonida Nicolescu « , » Nisipianu « Villa, » Untaru « et » Cazacu « , ne sont que quelques-unes des attractions tant désirées de Lacu Sarat Resort. Le casino chic de la station comme il était il y a 100 ans

Malheureusement, aujourd’hui, la station thermale est juste une ombre de ce qui était autrefois. Le manque d’investissement marque de son empreinte les nombreux bâtiments existants, mais aussi les rues et les ruelles pleines de fosses, ou les espaces verts. Les autorités brăiliennes, cependant, promettent de mettre en œuvre plusieurs programmes visant à raviver l’intérêt des touristes pour cette perle de Bărăgan.

 

juillet 16th, 2018

Posted In: Histoire du naturisme, Santé

Leave a Comment

Page suivante »
css.php