Après les candidats de télé-réalité nus, les visiteurs de musées nus. Le mois prochain, The National Gallery of Australia organisera une visite guidée un peu particulière de son exposition James Turrell : A Retrospective. Les visiteurs sont en effet invités à laisser leurs vêtements, et leurs inhibitions, à l’entrée du musée et à déambuler au milieu des oeuvres d’art en tenue d’Adam et d’Eve, rapporte le site du Canberra Times. Une idée soufflée par l’artiste lui-même – il a déjà conduit une expérience similaire au Japon – qui souhaite ainsi enlever toute barrière physique entre lui et son public.

Les visites auront lieu du 1er au 3 avril et sont, évidemment, réservées exclusivement aux personnes majeures… qui ont plébiscité l’idée. Les tickets se sont en effet envolés en moins d’une journée, souligne le Huffington Post.

Aucune connotation sexuelle

Une visite guidée dans le plus simple appareil qui sonne comme une évidence pour l’artiste, dont le travail tourne autour de la lumière : « Nous absorbons la lumière grâce à la synthèse de la vitamine D par notre peau. Nous sommes littéralement des mangeurs de lumière, c’est une part de notre régime alimentaire », explique-t-il au journal australien. « Il ne faut pas oublier que la nudité est importante dans l’histoire de l’art (…). Nu, notre corps entier peut ainsi profiter pleinement de la lumière ».

De son côté, Stuart Ringholt, qui servira de guide aux visiteurs, martèle qu’il n’y a aucune connotation sexuelle dans le fait de visiter un musée nu, et que bien souvent, les corps sont plus sexualisés avec des vêtements que sans. Privés de tissu, il souligne alors que les visiteurs peuvent se concentrer sur l’essentiel : l’art, perçu sous un nouveau jour.