Coeur naturiste

Naturisme – Ecologie – Actu des calanques + Divers

1992 – février – Le nouveau naturiste – n°1

novembre 7th, 2020

Posted In: Santé, Société

Leave a Comment

« Y-a-t-il un code plus rigoureux et plus rituel que celui du vêtement ? Il classe, il distingue, il hiérarchise, il garantie les contrats secrets du groupe. Il maintient les distinctions sociales, les statuts culturels et les distances entre classes. On ne peut briser ce code ou porter atteinte à la pudeur sociale sans porter atteinte à un ordre établi » 

Michel de Certeau (1925-1986) – prêtre jésuite, théologien, philosophe et historien

mai 5th, 2020

Posted In: Liberté, Naturisme, Politique, Société

Leave a Comment

Nat Info, printemps 1994, édition spéciale

mai 3rd, 2020

Posted In: Naturisme, Société

Leave a Comment

Nat Info, édition spécial, printemps 1994

mai 3rd, 2020

Posted In: Naturisme, Société

Leave a Comment

Nat Info, printemps 1994, édition spéciale

mai 3rd, 2020

Posted In: Liberté, Naturisme, Politique, Société

Leave a Comment

Edition spéciale, Nat-info, été 1994

mai 2nd, 2020

Posted In: La loi et le naturisme, Liberté, Naturisme, Société

Leave a Comment

Nat-Info, édition spéciale 1994

mai 2nd, 2020

Posted In: Naturisme, Société

Leave a Comment

À Marseille, il y a seulement un peu plus d’un siècle, il était de coutume de se baigner nu dans la ville. Les autorités marseillaises ont mis plus de 70 ans pour qu’un arrêté municipal de 1807 interdisant de se baigner nu soit à peu près respecté par les Marseillais sur le littoral de la Ville. Chaque été, depuis 1807, l’arrêté était affiché sur les plages et publié dans le journal « le Sémaphore » et malgré cela les gens continuaient à se baigner « sans caleçon » sur le rivage :

« vainement les ordres de l’autorité ont défendu aux nageurs de se baigner sur la côte sans caleçon ou un voile quelconque : tous les soirs, les environs du port sont peuplés de gens qui, au mépris de toute pudeur, se baignent dans un état de nudité absolue » (L’indicateur du Commerce du 28.06.1822).

18.07.1807 :  » Nul ne pourra se baigner sur les rivages situés depuis l’entrée du port jusqu’au delà de l’anse du Pharo au midi, et jusqu’au delà de la plage d’Arenc au nord, à moins qu’il ne soit vêtu d’un caleçon, ou ceint d’un voile, qui remplisse le même objet … »

Ci-joint les quelques articles que j’ai pu retrouver sur le sujet sur Rétronews. 

Je n’irais pas jusqu’à dire que le naturisme a démarré dans l’enceinte de la ville concernant Marseille mais à la lecture d’une petit revue sur la pratique des bains de mer à Marseille au XIX, il s’avère qu’il était très difficile pour les habitants de s’isoler pour se baigner ailleurs, c’est donc plus par commodité qu’autre chose qu’il le faisait à l’endroit ou ils habitaient (aux alentours du Vieux Port pour l’essentiel). Bien sûr, ce n’était pas du naturisme puisque cette usage de la plage n’était pas aussi codifiée qu’aujourd’hui et paraissait naturel.

1855.07.13 – le sémaphore de Marseille

avril 23rd, 2020

Posted In: Histoire du naturisme, La loi et le naturisme, Nudité urbaine, Société

Leave a Comment

1958-09 – La vie au soleil n°61
1959 – La vie au soleil – numéro 64
1960 janvier février – La vie au soleil – numéro 69
1960 janvier février – La vie au soleil – numéro 69
1960 janvier février – La vie au soleil – numéro 69

avril 23rd, 2020

Posted In: Histoire du naturisme, Naturisme, Société

Leave a Comment

http://www.iledulevanthodie.fr/page/2

Vous vous êtes déjà demandé qu’elles sont les origines de la pudibonderie ? 

Quels sont les premiers textes de loi qui ont permis de pourchasser les baigneurs nus avant que le maillot n’existe ? 

Figurez vous que c’est plus récent qu’on pourrait le croire. Les premiers textes concernant la tenue des bains sont sortis entre 1730 et 1749 et ne concernaient pas l’interdiction de la nudité en elle-même mais le vol des habits aux abords de la Seine. Puis, ils ont voulu interdire de se prélasser nus sur les berges sans pour autant interdire de se baigner nu (et donc de se déshabiller pour y aller). 

Ce texte ne le dit pas mais l’aboutissement de ces ordonnances royales est l’article 330 du code napoléonien sur l’outrage public à la pudeur publié en 1810 et actif jusqu’en 1994 avant d’être remplacé par l’article 222-32 sur l’exhibitionnisme sexuel. 

Merci à Jean Marc et Frédéric Capoulade pour cette belle découverte. 

Bonne lecture,

avril 19th, 2020

Posted In: Histoire du naturisme, La loi et le naturisme, Liberté, Politique, Société

Leave a Comment

Page suivante »
css.php