Coeur naturiste

Naturisme – Ecologie – Actu des calanques + Divers

Le nudisme était pratiqué au Maghreb. Dés les premiers soulèvements de la population en 1954, ces quelques terrains ont progressivement disparu. A l’indépendance, en 1962, il y en avait plus. Le dernier fut celui tenu par Rozée (avocat et ancien consul), directeur du Club Gymnique Algérien.

Voici une courte description d’un autre terrain gymnique algérien issu de la Vie au Soleil numéro 12 de janvier-février 1951, agrémenté de quelques photos.

Centre naturiste algérien :

Ce centre vient d’ouvrir grâce au dynamisme de son Président, M. Forestier. Le climat idéal de l’Algérie permet les réalisations gymniques toute l’année. Les facultés d’accès en Afrique du Nord laissent penser que le Centre Algérien, situé dans un cadre ravissant, attirera pendant les vacances de nombreux naturistes métropolitains. Des voyages seront organisés dans le sud algérien pour la plus grande joie des randonneurs, campeurs, paysagistes et amateurs photographes. C’est une section du club du soleil.
Le club est situé au camp de Dellys (108 km d’Alger), le club propose des baignades le long de la route de Tizzirk. En mai 51, le numéro 15 de la Vie au Soleil signale que le centre s’agrandit.
Il est à flanc de coteau dominant la mer avec la plage à 100m. Eau de source à grand débit. Terrains de jeux et sports, emplacement pour le camping.
Une auberge naturiste reçoit les adeptes. La propriété comprend des stades de gymnité intégrale et de semi-gymnité. Les membres de la métropole et de l’étranger pourront séjourner en payant une cotisation annuelle de 500fr. Ce centre fait appel à tous les naturistes, campeurs, randonneurs, ajistes, de l’Algérie. Différentes excursions sont prévues pour la saison : les parcours s’effectueront en car, à dos de chameaux, à pied, en chemin de fer. Dans ce même numéro, on annonce que l’organisation des fêtes de Pâques ont été un franc succès. A cette occasion, il a été décidé que le nom du centre change, se sera dorénavant « Centre hélio-marin de Dellys » et de créer une nouvelle section, affiliée au Club du Soleil, sous le titre « Camping Club Algérien ». Signalons que cette section Algérienne a trouvé auprès de la municipalité de Dellys, du syndicat d’initiative et des notables de la ville, un accueil extrêmement favorable. Des emplacements seront cédés au groupe dans une forêt de six-cent hectares. Une compagnie de transport vient de consentir une réduction sur les prix des billets, contre présentation de la carte du club.

Notes du propriétaire du blog : Pour éviter toutes représailles issues de groupes radicaux, je préfère ne pas divulguer l’adresse de la permanence qui se trouvait à Alger.

1930 Vivre d'abord - 15 mai - Alger

1930 Vivre d’abord – 15 mai – Alger

Figaro Scan10088

Der Figaro – 1930

Vivre - les amis de vivre à Alger 1930

Vivre d’Abord – les amis de vivre à Alger 1930

aScan11065

Algérie - Vivre d'abord - 1957 N°52

Scan10793

Scan10794

Scan10796

Algérie – Vivre d’abord – 1957 N°52

On n’y faisait également de la randonnée nu.

Freikörperkultur und Lebensreform - années 30-32 Rando Alger 2

Je n’ose faire un parallèle avec ce que vit la société algérienne actuellement. Une société soumise à un dogme religieux qui propose de moins en moins des choix alternatifs. La société a changé, c’est pas évident que ce soit un avantage, ni pour eux, ni pour nous. Ce qui est certain, c’est que le nudisme n’existe plus chez eux (déjà que certains groupuscules avides d’autorités interdisent le simple maillot et la mini-jupe). Et si on considère que le naturisme est un signe de bonne santé du pays, en tout cas de sa liberté, celle-ci n’est pas bonne.

Que peut-on penser d’une société qui bannit le corps avec lequel nous sommes venus au monde ? D’une société qui condamne l’autre parce qu’il n’est pas, ou ne pense pas comme nous ? Il serait si facile de vivre tous ensemble avec nos différences en se respectant les uns les autres. Avec l’accroissement démographique, il semble pourtant que ce soit la seule solution pour qu’on puisse vivre en paix.

novembre 17th, 2014

Posted In: Histoire du naturisme, Naturisme, Société

Étiquettes : , , , ,

7 Comments

« Respectez notre art de vivre »

« Le naturisme est une manière de vivre en harmonie avec la nature, caractérisée par une pratique de la nudité en commun qui a pour conséquence de favoriser le respect de soi-même, le respect des autres et celui de l'environnement. » Définition officielle du naturisme adoptée par le XIVe Congrès international INF-FNI (Agde-Sérignan, 1974)

Le naturisme regroupe en France plus de 600 000 Français. C’est une activité respectueuse et naturelle, dont l'agrément par le Ministère de la Jeunesse et des Sports, obtenu en 1982, est en voie de renouvellement.

Le libertinage, lorsqu'il est pratiqué en public, devient de l'exhibitionnisme; or l'exhibitionnisme est puni au titre de l'article 222-32 du Code pénal. L'exhibitionnisme est au naturisme ce que le hooliganisme est au football, ça n’a rien à voir.

L’amalgame trop souvent volontaire entre les pratiques sexuelles connues du Cap d’Agde et le naturisme est un manquement grave au devoir de bonne information de certains médias.

Il n’y a pas de « vrai naturisme » et de « faux naturisme », il y a seulement des pratiques, qu’on ne doit pas qualifier de naturistes, entre adultes consentants, qui devraient se dérouler dans un lieu privé et clos, et une pratique saine et respectueuse de la nudité en commun dans un cadre familial et naturel.

L'exhibitionnisme n’est en aucun cas à inclure dans un courant naturiste.

Sous couvert de reportages sur le naturisme, des médias utilisent l’attrait facile du Cap d’Agde pour la course à l’Audimat. Ceci dénature profondément une activité épanouissante qui existe en France depuis plus d’un siècle. Au-delà du traitement dénigrant des pratiquants individuels, ces reportages portent un préjudice moral et, potentiellement, financier non négligeable à de nombreuses entreprises, en l’occurrence les cent-cinq centres de vacances naturistes et les cent-soixante clubs* existant dans l’hexagone agréés par la Fédération Française de Naturisme.

Le journalisme est un métier noble, source d’informations et de savoir pour le public. Il ne doit pas se rabaisser en faisant non seulement du voyeurisme, mais en mettant en avant des pratiques condamnées par la loi, et qui plus est, sans se sentir obligé de le préciser. En agissant ainsi, certains professionnels ne respectent ni leur vocation, ni les téléspectateurs.

L’Association Naturiste Phocéenne, qui a participé au reportage de la chaîne Numéro 23 « Révélation » diffusé le 25 novembre 2013, et la Fédération Française de Naturisme, regrettent ce mélange des genres. Nous avons un devoir commun : donner les bonnes informations au public. En conséquence, les chaînes de télévision n’auront plus aucun candidat naturiste pour participer à ces documentaires car, si rien ne change, nous déclinerons toute sollicitation à venir.

Est-ce bien cela que désirent les journalistes ?

(*) Source : Fédération Française de Naturisme (2012)

Bruno Saurez

Président de l’Association Naturiste Phocéenne
Vice-Président de l’Union Régionale Naturiste PACA/Corse de la Fédération Française de Naturisme

décembre 6th, 2013

Posted In: Naturisme

Étiquettes :

3 Comments

L'ensemble du fichier pdf téléchargeable ici :
http://www.ffn-naturisme.com/presse/2013-04-08_dossier%20presse_ffn_2013.pdf

La campagne " le naturisme, c'est dans ma nature" réalisée par la FFN avec Atout France :
http://naturistes-phoceens.forumpaca.com/t582-a-quoi-sert-la-federation-francaise-de-naturisme#8535 (3éme sujet)



Quelques chiffres :



octobre 16th, 2013

Posted In: Fédération Française de Naturisme

Étiquettes :

Leave a Comment

http://www.spirit-science.fr/doc_psycho/EtreNu.html

Résumé: Nombreux sont celles ou ceux qui éprouvent des difficultés à se dénuder en présence d'autres personnes. La seule raison à cette gêne semble être la culpabilité qui a été inculquée par une éducation contraignante qui considère le corps et les parties sexuelles comme quelque chose de honteux. Or, la nudité apporte bien des bienfaits physiques et psychologiques. C'est un excellent apprentissage en vue de se libérer de la honte, savourer des plaisirs simples, trouver plus d'authenticité dans la relation aux autres, développer le respect et la bienveillance envers les autres. C'est également un sédatif à la violence sexuelle. Les mouvements naturistes ont été des pionniers dans cette expérience harmonisante et libératrice.

octobre 11th, 2013

Posted In: Santé

Étiquettes :

Leave a Comment

Début aout 2013, nous avons été contacté par une journaliste marseillaise qui à la suite d'un reportage sur les Calanques, ou nous figurions durant 2 mn lors d'une rando-nue, s'est posée la question de savoir comment se vivait le naturisme à Marseille. Elle a cherché sur le net et a trouvé l'Association Naturiste Phocéenne, la seule association représentante du naturisme à Marseille.

Avec Eric, Vice-Président de l'ANP, nous lui avons parlé durant 3 heures de notre mode de fonctionnement à l'ANP. Puis ça était au tour de Florent de la recevoir sur son bateau de Croisière Med. Pour finir, Roxane lui a fait tester le massage naturiste. La journaliste a été conquise et c'est même mise nue (pour se baigner).

Pour lire l'article en entier, vous pouvez vous diriger sur la partie accessible aux non adhérents du forum de l'Association Naturiste Phocéenne :
http://naturistes-phoceens.forumpaca.com/t764-marseille-hebdo-dossier-de-8-pages-sur-le-naturisme-autour-de-marseille#7829

septembre 5th, 2013

Posted In: Naturisme

Étiquettes :

2 Comments

août 17th, 2013

Posted In: Naturisme

Étiquettes :

Leave a Comment

http://www.sudouest.fr/2013/07/20/un-cure-chez-les-culs-nus-1119951-2964.php

Le frère Jacques nous accueille sur le porche de son bungalow. Le vieil homme est dans son plus simple appareil. Il a les traits tirés par les années, la peau tannée par le soleil et une longue barbe blanche hirsute. On croirait presque se retrouver face à l’un de ces ermites qui ont marqué les premières heures du christianisme. Des moines qui partaient loin de tout, pour vivre reclus dans les déserts égyptiens et vouer leur existence à la méditation et à la prière.

Mais la comparaison s’arrête au stade de l’impression, car l’homme de foi est loin d’être isolé, au Centre héliomarin de Montalivet (CHM). Bien au contraire, depuis 62 ans qu’il fréquente les lieux, le frère Jacques a tissé de nombreuses amitiés. « Je ne suis arrivé que jeudi soir et j’ai déjà reçu deux visites », racontait-il vendredi matin.

Le frère Jacques a découvert le naturisme à l’âge de 19 ans. A l’époque, il n’est pas encore prêtre. Il suit des études de lettres, à Paris. Un ami lui suggère alors d’abandonner ses vêtements, pendant quelques semaines, pour partir en vacances à Montalivet, où un certain Albert Lecoq vient de fonder le premier centre naturiste d’Europe.

Au départ l’idée de partir chez les « culs nus » n’enchante guère le frère Jacques. C’est a priori contraire aux préceptes catholiques qu’il suit depuis son enfance comme scout de France. Mais son ami lui fait rencontrer un médecin, le docteur Fougerat de Lastours, qui est l’auteur d’une thèse sur les bienfaits du naturisme. « Il a déconstruit les idées reçues que je pouvais avoir à l’époque, tout en m’expliquant que beaucoup de chrétiens pratiquaient le naturisme», explique aujourd’hui l’homme d’église. Le frère Jacques est convaincu et débarque pour la première fois à Montalivet, au cours de l’été 1951.

Le camping n’a alors qu’un an d’existence. Il est aménagé sur un terrain qui avait été incendié, pendant la Libération, en 1945. Le frère Jacques se rappelle d’un vrai décor de désolation. « Le camp était noir, les arbres calcinés et on devait marcher dans un sable brûlant mêlé de cendre pour se rendre à la plage », se souvient-il. Un vrai parcours du combattant. Mais à l’arrivée, le périple valait la peine d’être parcouru.

« C’était long et pénible. Mais quand on arrivait en haut de la dune, on en prenait plein les yeux. La plage sans fin, vide, avec une centaine de personnes nues qui se fondaient dans la couleur du sable. On avait beau s’y attendre chaque année, c’était un spectacle inimaginable de pureté, de beauté », s’émerveille encore le frère Jacques. L’homme de foi trouve dans le naturisme un mode de vie qui correspond à ses valeurs et à ses croyances.

« Ici, ça n’a rien à voir avec le nudisme du Cap Dagde. Notre démarche est basée sur le respect de l’autre et de la nature. Il n’y a pas de regard carnassier. Si je croise une belle femme, je m’écrie deo gracias et je passe mon chemin, ni plus ni moins », explique le frère Jacques.

Le prêtre voit également dans le naturisme un bon moyen de prendre ses distances avec le consumérisme et les divisions de la société. « Ici, il y a un vrai brassage de la société. Les barrières sociales tombent avec nos vêtements. Sur la plage, on peut aussi bien croiser un amiral qu’un cordonnier », indique-t-il.

Aussi, l’homme d’église ne voit-il pas de contradiction entre le naturisme et sa foi religieuse, mais plutôt une symbiose. D’ailleurs, lorsqu’il a été ordonné, à l’âge de 32 ans, les présidents des fédérations nationales et internationales du naturisme étaient présents à la cérémonie.

A 82 ans, le frère Jacques est aujourd’hui devenu une figure connue et appréciée du plus grand nombre, au CHM. Il ne se cache pas, au contraire. Tous les soirs, il revêt même ses habits liturgiques pour célèbrer la messe dans son bungalow.

juillet 29th, 2013

Posted In: Histoire du naturisme

Étiquettes :

Leave a Comment

http://www.lexpress.fr/actualite/naturisme-nager-a-poil-c-est-tellement-agreable_1265435.html

"Le naturisme, c'est pas hygiénique" Au contraire, ça l'est beaucoup plus. Le côté naturel et simple du naturisme fait que l'on revient à une sobriété meilleure pour la santé: il est plus facile d'éliminer du sable et du sel quand on se baigne nu que quand on porte un maillot! On prend des douches et on prend soin de son corps, comme tout le monde. Et quand on est nu à la plage, on emporte une serviette et on fait un minimum attention. Cela dit, poser ses fesses nues sur le sable, ça reste moins sale que de toucher une baguette à la boulangerie après avoir payé en tendant un billet de banque. Pour revenir à la plage, c'est peut-être parce que je fais du naturisme depuis l'enfance, mais je trouve les maillots de bain franchement désagréables à porter. Ca tire, ca colle, ça gratte ça marine! A poil, c'est plus simple.

"Tu dois passer ton temps à mater" Lorsque l'on est exposé à la nudité, une fois qu'on l'a vue, on passe à autre chose et l'on en fait abstraction. Ce sont plutôt les maillots qui donnent envie de voir plus, de vois ce qui se cache dessous, et qui créent finalement du fantasme et… de la frustration. De toute façon, on ne va pas sur une plage naturiste pour ça. A mon sens on ne fait pas du naturisme pour mater. Evidemment cela dépend sûrement des âges de la vie : quand on est ado, on regarde sans doute plus, on est plus "curieux" c'est normal. Et puis bien sûr ça peut être le cas de certains, mais parce qu'il y a des voyeurs sur toutes les plages. Ce qui est appréciable dans le naturisme, c'est que ça crée des rapports plus simples: les statuts sociaux sont plus difficiles à repérer. Tout le monde est sur un pied d'égalité. Les relations qui s'établissent me semblent plus saines car moins fondées sur les apparences. En voulant dissimuler, le tissus en fait met en avant beaucoup de chose.

"Les hommes doivent avoir du mal à contrôler les émotions que certaines visions peuvent provoquer" Voir des gens nus, c'est naturel mais ça n'est pas sexuel. On ne les appréhende donc pas sous l'angle du désir. Il n'y a pas d'excitation, la situation n'est pas scabreuse. Bref, avoir une érection à la vue d'une personne nue n'arrive presque jamais, ou en tout cas pas plus souvent que sur une plage "textile". On croit souvent que sur une plage naturiste, "il y a du cul". Ca existe, comme partout il peut y avoir des gens qui se plaisent, mais pas plus qu'ailleurs.

"Ce doit être pénible de voir des corps qui ne sont pas forcément beaux" C'est une remarque terrible. Le naturisme prône un plus grand respect de l'acceptation physique des uns et des autres. Peu importe que les gens soient beaux ou pas. Effectivement on voit les ravages du temps sur les corps qui vieillissent et puis un beau corps reste un beau corps mais encore une fois on se concentre en fait très peu sur les corps. En outre je pense aussi que cela aide a s'accepter comme on est, d'accepter son son propre corps.

"Dans un camp naturiste, on est nu tout le temps" Oui, c'est exact. Ou presque. Le naturisme est associé à la vie en extérieure. Dans un camp de vacances, à la campagne ou au bord de la mer, que l'on campe ou que l'on dorme dans un bungalow, on vit dehors et on laisse respirer son corps, en connexion avec la nature. A chaque situation où vous seriez en maillot de bain, et bien nous, on est nus! Apres évidemment il peut y avoir des exceptions, il ne s'agit pas de forcer les gens. Et toutes les personnes qui tentent l'expérience -garçons ou filles- ont été convaincues. Nager à poil, c'est tellement agréable!

juillet 29th, 2013

Posted In: Santé

Étiquettes :

Leave a Comment

http://www.midilibre.fr/2013/07/25/a-u-x-orpellieres-on-pr-atique-un-naturisme-soft,738284.php

Des corps allongés, des parasols colorés, des enfants qui jouent au bord de l’eau. Une plage d’apparence ordinaire. Mais il suffit de se rapprocher pour réaliser que la plupart des corps sont entièrement nus.

Depuis plus de quarante ans, les adeptes de naturisme viennent poser leur serviette ici, à Sérignan-Plage, au domaine des Orpellières, non loin de deux campings dit “nature”, le Sérignan-Plage Nature et le Clos de Ferrand. Un panneau bleu avec deux flèches affiche : "Zone naturiste", traçant une ligne fictive entre corps vêtus et dévêtus.

Beaucoup d'habitués, ambiances décontractée

Pierre, la cinquantaine, fréquente cette plage, qu’il a découverte sur les conseils d’un ami, voilà dix ans. Il se promène nu sur le sable, serrant la main de plusieurs personnes. "Il y a beaucoup d’habitués, explique-t-il. J’apprécie l’ambiance décontractée et bon enfant."

Dans les vagues, un couple s’arrose en riant, un retraité fait quelques brasses. Assise sous un parasol, Isabelle allaite son bébé de six mois. "Ici, je ne me sens ni jugée ni observée mais respectée", jure-t-elle. La jeune maman s’indigne lorsque l’on parle de libertinage.

Loin du cliché du libertinage

"C’est un cliché ! On n’est pas au Cap-d’Agde ici !" Le Cap, village naturiste célèbre et également repoussoir de Pierre, qui assure n’y être jamais allé. "Certaines pratiques, là-bas, ont donné une mauvaise image du naturisme. Nous, ici, on veut juste profiter du soleil en toute liberté."

Libres d’être nus sur ce bout de plage, Isabelle et Pierre le sont en effet. Habituellement, et par définition, les plages restent textiles, l’exhibition sexuelle étant un délit puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000 € d’amende. Mais la mairie de Sérignan tolère les pratiques naturistes dans la zone signalée. À l’époque, le combat a été rude, mais aujourd’hui, cela semble acquis.

"Le naturisme est beaucoup moins tabou", ajoute Pierre. S’il "ne le crie pas sur tous les toits", il en parle cependant beaucoup plus qu’avant "avec des amis ouverts d’esprit".

Des pratiques qui gagnent en popularité

Recherchant la respectabilité, ces pratiques gagnent aussi en popularité. Si beaucoup de naturistes qui viennent à Sérignan sont encore "Allemands, Anglais, Suisses ou Hollandais", explique Pierre-Benoit Labbé, du camping le Sérignan-Plage, la tendance séduit dans l’Hexagone. Selon un sondage Ipsos de 2010, 16 % des Français sont prêts à tester des vacances nus. Un tout nouveau site internet – naturisteparnature.com – hébergé par Atout France, vient d’être créé pour attirer de nouveaux clients, notamment les plus jeunes, dans ces campings “natures”.

Le naturisme veut faire peau neuve, mais il y a encore du chemin à parcourir. La preuve : à la plage des Orpellières, la majorité des baigneurs a plus de soixante ans, et Pierre a tenu à ce que l’on change son prénom, sa fille unique n’étant pas au courant de ses pratiques.

juillet 25th, 2013

Posted In: Naturisme

Étiquettes :

Leave a Comment

http://www.lobservateurdelavesnois.fr/article/21/06/2013/lavesnois-se-deshabille-pour-lete/4031

Ils sont naturistes et fiers de l’être. Les uns font de la randonnée, les autres assument leur nudité sur les plages ou dans les campings spécialisés, mais aussi chez eux, au quotidien. Pour certains, la nudité est même un moyen de défendre leur liberté individuelle. A Boulogne-sur-Helpe, au cœur du bocage avesnois, au bout d’une route, un rectangle vert du même ton que la végétation indique le chemin, sobrement. « L’Eden Avesnois, FFN ». Trois lettres qui signifient Fédération française de naturisme. A Beaurieux, Le club Natura est installé depuis des décennies sur six hectares de verdures.
A Boulogne, depuis 2004 à l’initiative d’Eric, le Club naturiste est affilié et reconnu par la fédération française de naturisme..

Ici on compte surtout des habitués qui y ont installé leurs caravanes à l’année. Mais pour Eric, naturiste depuis plus de trentre-trois ans et propriétaire de l’Eden Avesnois le naturisme est en plein essor. Pour le gérant, l’installation de club naturiste avesnois a également un impact économique pour la région : « il nous arrive d’organiser durant l’année des rassemblements, et nous proposons de nombreuses activités comme des balades culturelles (habillés). C’est l’occasion pour nous de valoriser les produits du terroir mais aussi de faire vivre les commerces locaux comme à Avesnes ».

En France, six personnes sur dix de moins de 35 ans envisagent de franchir le cap, en attendant, si vous êtes tenté par le naturisme sachez que le 30 juin la fédération française de naturisme organise la journée sans maillot.

juin 27th, 2013

Posted In: Naturisme

Étiquettes :

Leave a Comment

Page suivante »