Coeur naturiste

Naturisme – Ecologie – Actu des calanques + Divers

Monato - Nuda piedirado en la kalankoj

Voici le texte en français

« Corps et nature nus »
En avril 2012, le dixième Parc National français voit enfin le jour après plus de vingt ans de militantisme de la part d’acteurs locaux comme notamment les Excursionnistes Marseillais. Ce site exceptionnel s’étend sur plus de 8 300 hectares de surface terrestre et 43 500 hectares en mer, il est le premier d’Europe à être, à la fois, maritime, terrestre et péri-urbain. Son territoire s’étend du sud-est de Marseille jusqu’à La Ciotat, en passant par Cassis.

Le naturisme fait partie des nombreuses activités séculaires qui ont lieu dans cette nature sauvage. Il convenait de défendre ce mode de vie durant la phase de concertation en vue de la création du Parc pour qu’il soit reconnu par les autorités. Le naturisme est dorénavant cité dans la charte comme faisant partie des pratiques historiques. C’est une reconnaissance légitime étant donné que cet art de vivre s’est toujours entendu avec les différents utilisateurs du massif depuis plus d’un siècle.

Symbole de liberté, de quiétude, d’évasion et de bien-être, les valeurs qui entourent les calanques sont proches de celles du naturisme. C’est une des raisons pour lesquelles, notre mode de vie s’intègre bien avec l’esprit du lieu car tous désirent promouvoir les valeurs du bien vivre ensemble malgré la sur-fréquentation du site.

L’histoire du naturisme à Marseille a commencé vers 1907 avec des petits groupes isolés autour de l’abbé Urbain Legré, puis, en 1928, avec la création d’une association, les « Naturistes de Provence », seulement dissoute en 2001. Mais celui qui a véritablement donné l’impulsion au mouvement est le Dr Joseph Poucel issu du milieu des « Excursionnistes Marseillais ». Par des écrits toujours argumentés, il a su expliquer tous les bienfaits médicaux de la nudité au contact du soleil et de la mer à tous ceux qui l’entouraient, aussi bien ses amis botanistes, les randonneurs que ses collègues médecins. Ces précurseurs pratiquaient quasiment tous la randonnée pédestre dans ce massif sauvage. Certains d’entre eux, comme MM René Fize, Gay ou Blanc, marchaient nus en gardant à portée de main une simple étoffe de tissus pour se revêtir en cas de rencontres. Du fait de la surfréquentation du site des Calanques, cette forme de marche a progressivement disparu jusqu’à ce que quelques passionnés épris de liberté la remettent au goût du jour au début des années 2000. En choisissant bien les secteurs, les jours et les horaires de départ, il est encore possible de réaliser de longues randonnées en tenue naturiste. Marches que l’on surnomme « rando-nues ». De plus, malgré la proximité avec une agglomération d’un million d’habitants, il est à noter l’immense tolérance qui règne dans ces collines ou finalement toutes les activités se côtoient sans aucune tension, ni animosité.

En mars 2011, désirant pérenniser la pratique gymnique, l’Association Naturiste Phocéenne voit le jour. Le but est de réaliser ce type d’activité avec toute la reconnaissance que peut apporter une association déclarée en Préfecture tout en conseillant nos adhérents et sympathisants.
L’Association Naturiste Phocéenne compte plus de cent quatre-vingt-dix adhérents et propose diverses activités comme des sorties plages, des séjours dans les centres, découverte de la région mais aussi de la faune et de la flore, etc…

Tous sont les bienvenus pour essayer les activités associatives. Seuls sont nécessaires la sincérité et la bonne humeur sont nécessaires pour être accepté.

avril 27th, 2015

Posted In: Naturisme, Parc National des Calanques

4 Comments

Répondre à Christian Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

css.php