Coeur naturiste

Naturisme – Ecologie – Actu des calanques + Divers

Texte de Philippe E, réalisé sur Nat-fr et reproduit ici avec son accord.

Pratiquer le naturisme aux Etats-Unis révèle presque d’un état d’esprit de pionnier.

Il faut lutter contre les idées reçues, le conservatisme, la religion omniprésente, les « ont dit » du voisinage, les risques pénales, bref ce n’est pas simple. (Photo naturisme sauvage dans le parc national "Black canyon")
Pour couronner le tout, chaque état à son code pénal et sa propre juridiction, par exemple en Louisiane on ne plaide pas coupable ou non coupable, on n’applique pas le Common Law mais le droit Napoléonien…
Même les états les plus démocrates ou le Darwinisme n’est pas contesté à l’école, on est aussi conservateurs par certains aspects, si vous n’êtes pas marié à votre conjoint, évitez de le dire à vos collègues de travail, sinon, vous risquez d’être mal jugés.
En d’autres mots, on réprouve mais chacun est libre. La liberté oui, mais chez toi 😉
Un autre exemple concret de la mentalité ambiante aux Etats-Unis, les relations hommes femmes au travail sont toujours susceptibles d’être mal interprétées aussi au fast food il n’est pas rare de voir les femmes et les hommes être séparés (ex pris à la librairie public de Philadelphie, ville démocrate) durant leurs poses repas.
Si vous n’êtes pas invité à une table ou il y a des femmes, ce sera très mal vu de s’y installer. On pourrait vite vous accuser de vouloir faire des avances.

Beaucoup de plages naturistes sont ouvertes uniquement aux hommes ou uniquement aux femmes, le mélange des deux peut toujours être mal interprétés.
Le paradoxe de tout ça est de voir qu’à New York, il y a un restaurant ou on dîne nu, en couple, bien sûr 😉

En fait c’est une société ou tout est permis à partir du moment où les choses sont encadrées et limitées. Par exemple, les universités ont ainsi une sorte de journée hors norme, qui fait aussi un peu partie d'un rite d'initiation. Pour intégrer une confrérie étudiante, on doit se mettre nu, on doit faire un "truc" insolite etc.
Mais tout ça est très encadré : c'est ce jour là, et c'est tout. Ces dérivatifs ponctuels agissent comme une soupape de sécurité pour se délester de toute cette pression sociale qui est soumise à des règles strictes.
Tant que ces manifestations nudistes sont encadrées (cyclo-nue, manifestations pacifistes contre la guerre, etc) c’est permis dans un cadre ponctuel et ludique.
L’objet contestataire et collectif de ces manifestations rentre dans le cadre du droit à la revendication qui est reconnue aux Etats-Unis, on est loin de la nudité individuelle et naturiste.
1000 personnes nues à Central Park avec panneaux et slogans, ça passera, mais bronzer tout seul sur un bout de pelouse, c'est hors de question (non seulement la nudité, mais même les seins nus).

Il est donc difficile dans ces conditions de pratiquer un naturisme familial dans les valeurs prônait par la ffn, pourtant il existe des plages naturistes mixtes. De plus, dans l’immensité naturel du pays, il est toujours possible de trouver des lieux déserts mais je ne sais pas quels sont les risques de se mettre nu dans un lieu désert mais non officiellement autorisé.

A ce qu'on m'a dit, là où le naturisme passe le mieux, c'est sur la côté nord-ouest (Etat de
Washington, Oregon, nord de la Californie; le nord de l'Etat (San Francisco) est très démocrate, et sur la côte nord-est : Maine, Massachussets.

Rappelons que les Etats-Unis sont un Etat fédéral, donc non seulement les mentalités varient pas mal d'un coin à l'autre, mais aussi les législations, chaque Etat a ses propres lois, ses propres programmes
scolaires etc.

Et, fait connu des naturistes, aucune législation fédérale contre la nudité; donc, les parcs nationaux étant territoires fédéraux, s'y promener nu est licite, même si on recommande de le faire sur les
sentiers peu fréquentés. Cela dit, si quelqu'un venait à s'en offusquer, au moins vous savez que vous ne risquez rien pénalement, et ça, c'est plus qu'appréciable!

**********************************

**********************************

Et un autre texte écrit par "NewbieM2"(François), reproduit ici avec son accord

Le conformisme américain se traduit beaucoup par le biais des appellations à caractère religieux. Il y a toute une doctrine de naturisme 'chrétien' qui ne semble faire aucun sens ailleurs que là-bas. En fait, ça n'a rien à voir avec un fondamentalisme religieux quelconque, mais ce sont plutôt des valeurs sociales et culturelles qui sont mises de l'avant. Sur la Côte Ouest (Oregon, État de Washington, Nevada, Californie, etc.), l'épithète 'chrétien' a beaucoup moins d'importance que dans le sud de la Côte Est (Virginie, Georgie, Floride, etc.).

Il y a des plages naturistes mixtes. La plus célèbre d'entre elles se trouve à Haulover, en Floride, près de Miami. Il y a aussi des plages non-officielles où le naturisme est toléré
(au New Jersey par exemple), mais là, c'est aux risques et périls de ceux qui osent y aller. Il y a tout de même des clubs organisés qui y effectuent une visite régulière. Ces groupes sont dits 'non-landed', c'est-à-dire sans terrain. Il y a aussi des groupes de voyages naturistes, des groupes de naturistes célibataires, etc.

janvier 18th, 2013

Posted In: Etats Unis, Naturisme

Étiquettes :

One Comment

  • progmarseilleman dit :

    Commentaire de PHILIPPE E. : En fait, c'est un peu plus complexe que ce que j'avais écrit, et surtout, ce sur quoi il faut vraiment insister, c'est que les Etats-Unis sont un pays très vaste, plus vaste que l'Europe et presque aussi peuplée qu'elle, et avec de très grandes différences d'un Etat à l'autre, d'un comté à un autre, d'une ville à une autre, et même parfois d'un quartier d'une ville à un autre; la législation, les programmes scolaires, c'est du local, ce n'est souvent même pas au niveau et l'Etat et encore moins au niveau de l'Etat fédéral. Non seulement ce qui est vrai dans l'Oregon n'est pas vrai dans le Texas, mais dans le seul Texas, ce qui est vrai à Austin (la capitale, qui vote démocrate) n'est pas vrai à Houston ou Dallas. Les mentalités évidemment varient énormément d'un coin à un autre, et notamment l'attitude face à la nudité. Le conservatisme, la religion; oui, évidemment, mais pas toujours, pas partout, pas à toutes les époques. Sur certains sujets, dans certains endroits, les Américains peuvent être bien plus progressistes que la France. Prenons un exemple dont on parle aujourd'hui, le mariage pour les homos: il existe déjà depuis parfois pas mal de temps dans plusieurs Etats des Etats-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *