Coeur naturiste

Naturisme – Ecologie – Actu des calanques + Divers

La provence 29.02.2016

Paul Watson1 - La provence 29.02.2016

Paul Watson2 - La provence 29.02.2016

mars 6th, 2016

Posted In: Défense des animaux, Ecologie

Leave a Comment

Chardonnerets élégants (Carduelis carduelis) - Crédit photo : Police Nationale

La LPO porte plainte pour capture à la glu et détention illégale d’espèces protégées.

Fin novembre, 3 individus ont été interpellés par les policiers de brigade de sûreté urbaine d’Arles (13), pris sur le fait en train de capturer des oiseaux d’espèces protégées. Les trafiquants utilisaient des gluaux (bâtonnets recouverts de glu) autorisés uniquement et de manière exceptionnelle et dérogatoire dans le cadre de la chasse de certains tendeurs à la glu pour capturer des grives et des merles.

Ce sont au total 80 oiseaux tous protégés : chardonnerets, verdiers, Pinsons du Nord, Serins cini, qui ont été capturés. Cela représente un « butin » estimé de 5 000 et 10 000€, certains oiseaux pouvant être vendus 150€ pièce.

La LPO porte plainte pour capture et détention illégale d’espèces protégées et se constitue partie civile dans cette nouvelle affaire de trafic de petits oiseaux.

D’ailleurs l’un des trafiquants, a déjà été condamné pour une affaire similaire en Corse.

À quelques semaines du passage de la loi biodiversité au Sénat et au moment même où Mr Lambert, député écologiste de PACA fait l’apologie de la chasse à la glu sur les réseaux sociaux, voici un bon exemple des abus de la chasse à la glu.

Une des raisons pour laquelle la LPO demande au Président de la République de mettre fin au massacre illégal des oiseaux familiers en faisant cesser ces pratiques cruelles non-sélectives et en faisant intégrer l’interdiction totale de la chasse à la glu dans la loi biodiversité.

Notre demande fait l’objet d’une pétition à signer et diffuser autour de vous.

décembre 16th, 2015

Posted In: Défense des animaux, Société

Leave a Comment

Forer n’est pas foirer

Chercher du pétrole au large de Port-Cros ? Cétacé…
mercredi 4 février 2015


« Je n’accepterai pas de forage pétrolier en Méditerranée au large des calanques », avait promis-juré Nicolas Sarkozy pendant sa campagne en 2012. Un vert souhait repris à son compte par la ministre socialo de l’Environnement Delphine Batho, qui en 2013 a décrété que plus aucun permis de recherche d’hydrocarbures ne serait délivré en Méditerranée. Et tant pis pour la compagnie britannique Melrose Mediterranean Limited, laquelle avait obtenu, en 2002, un premier permis (valable trois ans), suivi d’un second (valable cinq ans), et qui, en 2010, a déposé une nouvelle demande pour cinq ans. Et qui attend toujours la réponse.

Ce permis, dit « Rhône maritime », l’autorise à rechercher du pétrole et du gaz sur une surface de 9 375 km². Et cela à 50 km des calanques marseillaises. Pas loin du Parc naturel de Port-Cros. Et pas loin non plus de Pelagos, immense réserve à cétacés où évoluent dauphins et rorquals communs… Courageusement, la France n’a pas satisfait à la demande de Melrose. Sauf qu’ignorer n’est pas annuler. Le 19 décembre, le Conseil d’État, poursuivant les conclusions du Tribunal administratif de Cergy-Pontoise, a condamné l’État à répondre dans les deux mois à la demande de Melrose. Ce qui revient, pointent les juristes, à lui donner l’autorisation de forer !

Maître Sébastien Mabile, avocat du Parc National des Calanques, explique ce tour de passe-passe : « Selon le Code minier, à partir du moment où un permis a été accordé, l’accord de renouvellement est quasi automatique dans la mesure où l’entreprise respecte ses engagements. » Ses engagements financiers, évidemment. Question impact écologique, c’est une autre paire de manches… En 2010, Melrose s’était illustré par une campagne de reconnaissance par ondes sismiques qui n’avait pas fait grand bien aux cétacés du coin.

À grands coups d’ondes sismiques

La suite s’annonce tout aussi alléchante. « Melrose prévoit une campagne de reconnaissance pour cartographier le sol en trois dimensions, grâce à des émissions d’ondes sismiques encore plus puissantes. Et un forage exploratoire d’un puits creusé à 2 500 mètres de profondeur ! Un truc de fou, en pleine zone sismique », s’inquiète Denis Lieppe, expert au comité français de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Lequel rappelle que cette technique de recherche par forage offshore très profond, particulièrement risquée, est celle qui a été utilisée par la compagnie pétrolière BP dans le Golfe du Mexique… « Vous imaginez une marée noire allant de Marseille jusqu’à Nice ? »

Président du Parc National des Calanques, Didier Réault (élu UMP) tente de se persuader que « le gouvernement ne veut pas de ce permis » et que « des solutions juridiques existent » pour bloquer les forages. En effet, si les parcs nationaux de Port-Cros ou des Calanques ne donnaient pas leur consentement, le préfet pourrait refuser à Melrose l’autorisation de reprendre ses travaux… « Encore faut-il prouver qu’il y ait un impact : lors de sa campagne sismique, Melrose avait déjà obtenu une autorisation sur un périmètre éloigné de ces zones protégées, et avait débordé largement », rappelle Denis Lieppe. Lequel a de sérieux doutes sur la capacité de Ségolène Royal à freiner les ardeurs des pétroliers en Méditerranée.

Le 9 décembre, la ministre a pourtant suspendu le projet Abyssea. Celui-ci prévoyait la construction, au large des îles d’Hyères, de deux plateformes sous-marines offshore expérimentales de recherche d’hydrocarbures. Suspendu, mais pas annulé, bien sûr. On a eu peur !

Le Canard Enchaîné N° 4918 du 28 janvier 2015

 

Pour en savoir plus : https://carnouxprogres.wordpress.com/2015/02/04/exploration-petroliere-au-large-des-calanques-embrouille-en-perspective/

novembre 22nd, 2015

Posted In: Défense des animaux, Ecologie, Parc National des Calanques

Leave a Comment

Par Culturebox (avec AFP) @Culturebox

 publié le 05/06/2015 – L’article sur culture box

Un taureau en sang face au toréro Manuel Escribano à la Féria d'Avril, à Séville, le 26 avril 2015

Un taureau en sang face au toréro Manuel Escribano à la Féria d’Avril, à Séville, le 26 avril 2015

© Daniel Gonzalez Acuna / NurPhoto / AFP

En 2011, suite à l’initiative d’un passionné de tauromachie membre d’une commission du ministère de la Culture, la corrida s’était discrètement glissée dans l’inventaire du patrimoine immatériel de la France, déclenchant les foudres des associations hostiles à une tradition très décriée. La cour administrative d’appel de Paris vient d’abroger cette procédure.

La décision d’inscrire la corrida à l’inventaire du patrimoine immatériel de la France « doit être regardée comme ayant été abrogée », a estimé la cour administrative d’appel de Paris, saisie par deux associations anti-corrida.

En juillet 2011, le « Comité radicalement anti-corrida Europe » (CRAC) et « Droit des animaux » avaient sollicité l’annulation de cette décision d’inscription, une demande qui avait été rejetée en première instance.

La fiche « corrida » a disparu du site du ministère

Dans sa décision, dont l’AFP a eu copie, la cour d’appel rappelle pour sa part que la décision d’inscription « s’est matérialisée par la mise en ligne, sur le site internet du ministère, d’une fiche technique » dédiée à la corrida. Elle fait valoir que cette fiche n’y figure plus et que « dans ces conditions, la décision d’inscription de la corrida à l’inventaire du patrimoine immatériel de la France doit être regardée comme ayant été abrogée ». La cour d’appel estime donc que le recours des deux associations est sans objet et rejette leurs conclusions.

L’inscription de la tauromachie au patrimoine culturel immatériel (PCI) de la France avait été demandée en avril 2011 par l’Observatoire national des cultures taurines (ONCT), créé en 2008 à Arles (Bouches-du-Rhône), provoquant de vives réactions des anti-corridas.

Une telle décision aurait permis, par la suite, de voir la corrida intégrer le patrimoine immatériel de l’Unesco, peut-on lire dans le Huffington Post, dans lequel Roger Lahana, vice-président du CRAC Europe, assure que le classement de la corrida avait été orchestré « dans l’opacité la plus totale par une commission du ministère de la Culture, sous la houlette de Philippe Bélaval, aficionado convaincu, à l’époque directeur général des Patrimoines et surtout, membre fondateur de l’ONCT ».

novembre 19th, 2015

Posted In: Défense des animaux, Société

Leave a Comment

http://www.7sur7.be/7s7/fr/2668/Especes-Menacees/article/detail/769346/2009/03/15/Des-militants-nus-a-Madrid-contre-le-massacre-des-phoques.dhtml

Une manifestation contre le « massacre » des phoques au Canada a été organisée dimanche au centre de Madrid, où une centaine de protestataires se sont allongés nus sur le sol, le corps recouvert de teinture rouge simulant le sang.

La manifestation était organisée à la Puerta del sol, place emblématique de la capitale espagnole, par la Fondation Equanimal, un groupe de défense des animaux, pour protester contre la reprise imminente de la chasse aux phoques dans le Golfe du Saint-Laurent et sur la côte atlantique canadienne.

« Nous voulons faire prendre conscience aux gens que les animaux sont capables de sentir et souffrir comme nous, et protester contre le massacre de centaines de milliers de phoques qui va commencer au Canada », a déclaré la porte-parole de l’association, Silvia Toval.

Des actions de ce type étaient prévues ce week-end ailleurs dans le monde, les critiques portant souvent sur l’abattage des bébés phoques, dont la peau est recherchée.

Equanimal affirme aussi vouloir faire pression sur le Parlement européen, qui doit se prononcer début avril sur une éventuelle interdiction de la commercialisation des produits dérivés du phoque dans l’Union européenne.

Le Canada, qui défend cette pratique traditionnelle en vigueur depuis 350 ans, avait autorisé l’an dernier les chasseurs à tuer 275.000 phoques sur la façade atlantique du pays, soit près du tiers des phoques abattus chaque année dans le monde. (belga)

novembre 17th, 2015

Posted In: Défense des animaux, Nudité urbaine, Société

Leave a Comment

http://domainedugrandbois.fr/

L’article est issu du Club Naturiste des Amis du Grand Bois qui est un club naturiste FFN hébergé par la structure commerciale SARL « Domaine du Grand Bois ».

Le grand bois et LPO Le grand bois et LPO2

 

novembre 10th, 2015

Posted In: Défense des animaux, Ecologie, Naturisme

One Comment

Scan10006a

 

marine nationale

Scan10005

Scan10006

novembre 10th, 2015

Posted In: Défense des animaux, Ecologie, Faune

Leave a Comment

Anti corrida1

Après plus de quatre ans d’attente, le procès du lynchage de Rodilhan a enfin été fixé aux 14 et 15 janvier 2016 à 9 h, au Tribunal correctionnel de Nîmes.

Les faits

Lors d’une action pacifique d’envahissement de l’arène de Rodilhan (Gard) le 8 octobre 2011, environ 70 manifestants assis enchaînés sur le sable de l’arène avaient été violemment pris à partie par une trentaine d’aficionados descendus des gradins pour les en chasser. Les militants anticorrida ont alors subi sans répliquer pendant près d’une demi-heure un déluge de coups de pieds, coups de poings, jets de lance à incendie à bout portant dans les oreilles, violences sexuelles et autres pratiques délictueuses telles que vols d’effets personnels, le tout sous les yeux du maire de Nîmes et de celui de Rodilhan. Ce dernier est descendu en personne dans l’arène pour participer au lynchage. Une vingtaine d’autres manifestants restés sur les gradins étaient également l’objet de violences et expulsés de l’arène alors qu’ils étaient munis, comme tous, de billets d’entrée. L’ensemble du lynchage a été filmé et diverses vidéos ont été aussitôt diffusées sur Internet, ce qui a donné à ces violences une forte visibilité internationale et a permis d’identifier progressivement les auteurs des violences ainsi que les victimes concernées, dont 70 avaient déposé plainte.

Quatre ans d’attente et d’atermoiements

Plusieurs annonces de dates de procès jamais suivies d’effet ont été faites dans les médias en 2013 et 2014. De fait, l’instruction était considérée comme bouclée fin 2013, puis à nouveau annoncée comme bouclée fin 2014 et enfin à la mi-2015 sans qu’aucune date d’audiencement ne soit donnée pour autant. Aussi, à l’approche d’une nouvelle séance de torture de veaux à Rodilhan le 4 octobre 2015, une campagne intitulée #RodilhanDeniDeJustice a été lancée par le CRAC Europe sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter à partir de la mi-août avec un très fort retentissement. Au bout de trois semaines, suite à une lettre ouverte datée du 31 août, Madame Beccuau, Procureur de Nîmes, a déclaré publiquement que le procès pourrait se tenir en janvier 2016, sans pour autant préciser de date certaine. La pression sur les réseaux sociaux a été maintenue, une seconde lettre ouverte a été adressée à Mme Beccuau et le jour de la nouvelle manifestation à Rodilhan organisée par le CRAC Europe, nos avocats nous informaient qu’il leur avait été proposé les 14 et 15 janvier. Quelques jours plus tard, les avocats de la partie adverse ayant accepté également ces dates, elles étaient confirmées officiellement.

Les personnes citées à comparaître

Une vingtaine d’aficionados ont été retenus par Mme la Procureur pour répondre de leurs actes de violence. Jean-Pierre Garrigues, président du CRAC Europe, considéré comme organisateur principal de cet envahissement d’arène non déclaré, sera également cité à comparaître. Les vidéos enregistrées lors du lynchage feront partie intégrante des débats.

Roger Lahana
Vice-président du CRAC Europe

octobre 18th, 2015

Posted In: Défense des animaux, Société

Leave a Comment

Article de Var Matin du 21.01.15

Article anti-corrida - Roger Banchereau2

janvier 21st, 2015

Posted In: Défense des animaux

One Comment

Les naturistes n’ont pas pour unique but de faire bronzer leurs fesses nues. Voici un message de Roger Banchereau.

Encore un nouvel investissement militant mais cette fois pour ma seconde passion : la lutte contre la bêtise humaine ! elle est tellement immense … Surtout que notre nouveau locataire F.Haine de notre Mairie parait prêt à tout pour attirer les beaufs ( heu , touristes ) et se souvient qu’il y a des arênes à Fréjus-la-honte qui ne sentaient plus le sang depuis 6 ans … et puis le sang c’est tellement beau quand ça coule et que ce n’est pas le sien .

Je compte bien prochainement sur une page dans Var matin pour faire le buzz et ce ne sera qu’un début pour espérer plomber les consciences de nos compatriotes.

P1000165 P1000168

décembre 10th, 2014

Posted In: Culture, Défense des animaux

2 Comments

Page suivante »